Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un petit-fils de Mandela devant le juge pour agression

Mandla Mandela, un des petits-fils de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, a brièvement comparu jeudi devant un tribunal de Mthatha (sud) qui l'a inculpé pour agression contre un automobiliste qui l'a accusé d'avoir pointé une arme sur lui.

Les charges retenues contre Mandla Mandela, député du parti au pouvoir ANC et chef coutumier du village natal du héros de la lutte anti-apartheid, décédé en décembre à 95 ans, lui ont été lues et l'audience a été renvoyée au 24 février, selon la télévision publique SABC.

Le plaignant avait apparemment embouti la voiture d'un associé de l'accusé dans un embouteillage.

Pour se défendre, Mandla Mandela s'est assuré les services de Kenny Oldwage, le même avocat qu'Oscar Pistorius, le champion paralympique accusé du meurtre de sa petite amie.

A 39 ans, le petit-fils de l'icône mondial est plutôt abonné aux scandales, ce qui ne l'a pas empêché d'officier comme le chef masculin de la famille durant les cérémonies de deuil de son grand-père, se tenant en permanence à côté du défunt comme le veut la tradition xhosa.

jcm/clr/cpb/mba

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.