NOUVELLES
16/01/2014 12:50 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Un groupe inconnu revendique l'attentat contre le Hezbollah Liban

Un groupe inconnu a revendiqué jeudi l'attentat qui a fait trois morts dans la matinée dans un bastion du Hezbollah libanais, confirmant qu'il s'agissait d'un attentat suicide.

Ce groupe se fait appeler "le Front al-Nosra au Liban", en référence au Front al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda qui se bat contre le régime de Bachar al-Assad, alors que le Hezbollah combat aux côtés de l'armée syrienne.

L'attentat a fait 3 morts et une cinquantaine de blessés.

"Par la grâce de Dieu, un tremblement de terre a secoué le bastion du parti de l'Iran à Hermel, dans une attaque martyr (suicide) de l'un des lions du Front al-Nosra au Liban", écrit le groupe dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

L'Iran chiite, comme le Hezbollah, soutient le régime Assad.

L'attentat est "une réponse aux crimes du parti contre les enfants, les femmes et les sunnites en Syrie", poursuit le communiqué.

Le nom de ce groupe a été mentionné à quelques reprises dans les médias libanais ces dernières semaines, mais on ignore les liens qui l'unissent au Front al-Nosra en Syrie.

L'attentat a eu lieu devant le bâtiment du siège local du gouvernement sur la place centrale de Hermel, une ville de la plaine orientale de la Békaa située à 10 km de la frontière syrienne.

Il s'agit de la 5e attaque contre un bastion du Hezbollah depuis mai.

kam/ser/cbo/fcc