NOUVELLES
16/01/2014 06:30 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Sur la route de Sotchi: réductions pour touristes, corruption, aide spirituelle

Des réductions pour touristes en transit à Moscou pendant les JO, la corruption qui atteindrait un tiers du budget total et une aide spirituelle pour certains athlètes, voici les échos de la semaine des Jeux d'hiver de Sotchi (7 au 23 février).

REDUCTIONS POUR TOURISTES EN TRANSIT

Les touristes qui se rendent à Sotchi pendant les JO et transitent par Moscou pourront bénéficier de réductions pour visiter la capitale, a indiqué le chef du département tourisme de la ville au quotidien russe Izvestia. Des centres d'informations seront ouverts dans les aéroports et les gares où des volontaires expliqueront aux touristes ce dont ils peuvent bénéficier. Ainsi, une réduction de 20% sera consentie par exemple sur l'achat d'un Moscow pass, une carte touristique donnant accès à 12 musées et deux visites guidées de la ville. La même réduction sera accordée sur les billets d'entrée à la tour de télévision de Moscou.

CORRUPTION: UN TIERS DU BUDGET?

Gian-Franco Kasper, membre suisse du Comité International Olympique (CIO), a affirmé en fin de semaine dernière à des médias suisses que près d'un tiers du budget total des JO de Sotchi -- 50 milliards de dollars, 37 milliards d'euros -- avait été détourné en pots-de-vin et commissions occultes. Il a ajouté n'avoir rien dit que les Russes ne savaient pas déjà, dans un pays gangrené par la corruption. Ces déclarations ont provoqué la colère d'un proche du président Vladimir Poutine, qui a fait de ces Jeux un projet personnel: "Comment réagir au fait qu'un officiel suisse déclare qu'un tiers de la somme a été détournée lors de la construction des infrastructures olympiques? A-t-il pris part à ce vol? Il doit alors être traduit en justice", a déclaré le PDG de la société publique des chemins de fer russes, Vladimir Iakounine, à l'agence Ria Novosti. "S'il dispose de preuves pour étayer ses propos, qu'il les mette sur la table. Faute de preuves, c'est un calomniateur qui doit comparaître devant la justice", s'est emporté M. Iakounine. Les travaux pour organiser ces JO et autres aménagements dans une zone auparavant quasi vierge d'infrastructures sportives ont coûté selon des chiffres officiels quelque 37 milliards d'euros, ce qui en fait les Jeux les plus chers de l'histoire, hiver et été confondus.

AIDE SPIRITUELLE POUR ATHLETES ALLEMANDS

Les Eglises catholique et protestante allemandes ont publié une brochure censée apporter un soutien moral aux athlètes allemands qui participeront aux jeux Olympiques et paralympiques de Sotchi, indique la Conférence des évêques allemands sur son site. Tous les membres des équipes olympique et paralympique allemandes recevront ce petit ouvrage contenant des extraits de la Bible, des prières et des méditations. La brochure est préfacée par le président de la conférence des évêques catholiques, l'archevêque Robert Zollisch, et le président de l'Eglise protestante, l'évêque Nikolaus Schneider, qui rappellent que les principes du mouvement olympique impliquent le respect de la dignité humaine et sont incompatibles avec la discrimination des personnes "en raison de leur origine, de leurs croyances religieuses, de leur sexe ou pour une autre raison". Observant que l'"entraînement spirituel" était tout aussi important que l'entraînement sportif, les évêques affirment que la prière et la méditation aideront les athlètes à retrouver un "équilibre intérieur" indispensable pour réaliser des performances de haut niveau.

TROIS MILLIARDS DE TELESPECTATEURS

Plus d'un million de spectateurs assisteront aux compétitions des JO de Sotchi et trois milliards de téléspectateurs suivront les Jeux retransmis par des télévisions du monde entier, a déclaré jeudi le ministre russe des Sports, Vitali Moutko, lors d'une réunion du gouvernement. Environ 6.000 athlètes et accompagnateurs de plus de 90 pays sont attendus à Sotchi, a-t-il ajouté. Plus de 70% des billets toutes compétitions confondues ont déjà été vendus, a indiqué de son côté le président du comité d'organisation des Jeux, Dmitri Tchernychenko.

AIDE GEORGIENNE PAR INTERET

La Géorgie, qui a rompu ses relations diplomatiques avec la Russie après la courte guerre de l'été 2008 entre les deux pays voisins, est cependant prête à apporter son aide pour la sécurité des JO de Sotchi, car il en va de son intérêt, rapporte le quotidien Kommersant. Le ministre géorgien de la Réconciliation et de l'Egalité des droits, Paata Zakareïchvilila, a expliqué que cette contribution était nécessaire en raison des tensions dans le Caucase du Nord, une région située non loin de Sotchi et où la Russie est confrontée à une rébellion islamiste. "La situation dans le Caucase du Nord russe est tendue", a déclaré le ministre sans préciser comment la Géorgie participerait aux opérations de sécurité des JO. "Contribuer à ce que ce projet international unique se passe bien correspond aussi aux intérêts géorgiens", a-t-il dit. La Russie a reconnu après la guerre de 2008 pour le contrôle de l'Ossétie du Sud, république géorgienne séparatiste pro-russe, l'indépendance de ce territoire, ainsi que de celui de l'Abkhazie, autre région géorgienne sécessionniste géorgienne, qui jouxte la région de Sotchi. Tbilissi continue de dénoncer "l'occupation" par la Russie de ces deux régions que la communauté internationale considère toujours comme une partie du territoire géorgien. La Géorgie participera aux JO mais n'enverra aucun représentant officiel à la cérémonie d'ouverture.

bfi/nm/jta