NOUVELLES
16/01/2014 02:13 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Superdraft : L'Impact obtient un défenseur, un milieu de terrain et une place de joueur international

ASSOCIATED PRESS
CORRECTS TEAM TO MONTREAL IMPACT, NOT FC DALLAS - Eric Miller walks on stage after being selected by Montreal Impact during the 2014 Major League Soccer SuperDraft, Thursday, Jan. 16, 2014, in Philadelphia. (AP Photo/Matt Rourke)

MONTRÉAL - L'Impact a sélectionné le défenseur Eric Miller au cinquième rang du premier tour lors du repêchage annuel de la MLS, jeudi, à Philadelphie, avant d'échanger son 29e choix en retour d'une place internationale et de jeter son dévolu sur le milieu de terrain George Malki au 37e rang.

Le directeur technique de l'Impact Nick De Santis n'a pas hésité à lancer des fleurs à Miller, dont il a vanté la polyvalence lors d'une conférence téléphonique.

«On le connaissait déjà, a dit De Santis. C'est un joueur qui a participé à la Coupe du monde U-20 avec l'équipe nationale américaine l'an dernier, et il a très bien fait en fin de semaine (lors du camp de détection). C'est un joueur polyvalent en défensive, ce qui est très bien d'un point de vue technique, qui est physiquement très rapide et qui possède un bon sens du jeu.»

Son arrivée viendra également combler un besoin chez l'Impact, puisque le bloc défensif n'est toujours pas coulé dans le béton pour la prochaine saison.

«L'important c'était d'ajouter de la profondeur, a rappelé De Santis. Il faut se rappeler que le défenseur Adrian Lopez sera prêt au début du mois d'avril et qu'on est encore en négociations avec Nelson Rivas. C'est pour ça qu'on avait besoin de profondeur, et ce joueur-là a tous les éléments pour vraiment bien faire et bien s'intégrer dès le début de l'année.»

De Santis a aussi souligné l'importance du rôle du nouvel entraîneur-chef de l'Impact, Frank Klopas, dans les décisions qui ont été prises jeudi.

«Il a joué un grand rôle, c'est lui qui prenait les décisions finales, a-t-il indiqué. Il connaissait bien Eric Miller aussi, et je crois qu'il a été décisif là-dessus. C'est sûr qu'avec les choix et l'argent qu'on voulait payer, on n'a pas pris cette décision en seulement deux minutes, mais à la fin, avec les informations dont on disposait par l'entremise de différents entraîneurs, (...) il a joué un grand rôle.»

Le défenseur latéral droit — qui peut aussi jouer à gauche ou dans l'axe — mesure six pieds un pouce et pèse 175 livres. Il a amorcé 62 matchs sur 63 en quatre saisons avec l'Université de Creighton, dans le Nebraska, et a disputé toutes les minutes de la saison 2013 des Bluejays, marquant alors trois buts.

Le club montréalais disposait a priori du 10e choix au premier tour, mais une transaction complétée avec le FC Dallas lui a permis d'améliorer son sort. L'Impact a échangé son premier choix en retour de celui du club texan, tout en lui accordant de l'argent d'allocation ainsi qu'une place de joueur international. Cette décision était devenue nécessaire, selon De Santis, puisque plusieurs clubs étaient à ses trousses, dont les Whitecaps de Vancouver. Ceux-ci étaient à la recherche d'un défenseur latéral droit pour remplacer le vétéran Lee Young-pyo.

«Il n'y avait pas seulement Vancouver, et Vancouver ne nous a pas parlé, a assuré De Santis. Il y avait trois autres équipes dans la course, qui nous ont dit qu'il (Miller) était leur premier choix à elles aussi. Alors c'est un joueur qui offre un bon niveau, qui est jeune, qui est rapide et intelligent. C'était important d'essayer de l'amener à Montréal.»

De Santis veut acquérir «un à deux joueurs»

Lorsque plusieurs observateurs ont fait remarquer à De Santis que l'Impact était la seule équipe de la MLS à n'avoir procédé à aucune acquisition depuis le début de la saison morte, il n'a pas semblé trop préoccupé. Et ce, même si plusieurs clubs de l'Association Est ont commencé à fourbir leurs armes pour la saison prochaine — dont le Toronto FC, le D.C. United et l'Union de Philadelphie.

«Je suis à l'aise avec ça, a-t-il commenté. Je pense que les transactions sont toujours faites avec des joueurs qui doivent s'ajuster avec la fondation de l'équipe, son noyau de joueurs. On est en très bonne position, maintenant il s'agit d'essayer d'ajouter un à deux joueurs de qualité pour améliorer l'équipe. Et c'est ce qu'on va faire.»

En deuxième ronde, l'Impact devait en théorie parler aux 29e et 37e rangs, mais il a échangé son 10e choix en deuxième ronde (29e au total) pour une place de joueur international en 2014 — portant le total à 10 pour la prochaine saison.

Le onze montréalais a ensuite jeté son dévolu sur Malki, de l'Université d'État polytechnique de Californie. Originaire de Chicago, Malki a récolté deux buts et trois mentions d'aide en 21 matchs avec les Mustangs de Cal Poly en 2013.

«Malki n'était pas au camp de détection, mais nous avions de bonnes informations sur George, a déclaré De Santis. Il possède une bonne intelligence et est bien techniquement. Nous le verrons prochainement au camp et nous allons voir s'il peut bien s'intégrer au groupe.»

Le club sélectionnera aussi au 48e et 67e rang lors des troisième et quatrième rondes du SuperDraft, qui se dérouleront par conférence téléphonique le 21 janvier.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les équipes en MLS - saison 2014 Voyez les images