DIVERTISSEMENT
16/01/2014 12:52 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Les révélations d'Edward Snowden ont aidé la série «Person of Interest»

CBS Photo Archive via Getty Images
NEW YORK - APRIL 27: 'No Good Deed' -- The newest POI's curiosity could spell his doom when he finds himself embroiled in a dark government conspiracy - one that Finch (Michael Emerson, right) is all too familiar with, on PERSON OF INTEREST, Thursday, May 10 (9:00 - 10:00 PM, ET/PT) on the CBS Television Network. Meanwhile, Reese (Jim Caviezel, left) uncovers something revealing about Finch's past. (Photo by John Paul Filo/CBS via Getty Images)

PASADENA, États-Unis - Les producteurs de la série «Person of Interest», diffusée à CBS, croient que les révélations des derniers mois au sujet de la surveillance gouvernementale ont prouvé que les critiques de l'émission avaient tort.

L'émission tourne autour d'une machine ultrapuissante, qui surveille la population et qui est utilisée pour empêcher des crimes de se produire. Ses deux premières saisons ont été diffusées en français, sous le titre «Personne d'intérêt», à V.

Le créateur Jonathan Nolan se souvient que la série avait été jugée exagérée par certains observateurs lorsqu'elle est entrée en ondes en 2011.

Mais lorsque l'ex-analyste de la National Security Agency (NSA) Edward Snowden a mis en lumière des programmes gouvernementaux secrets de surveillance, les artisans de la série avaient tous un sourire en coin.

Selon Nolan, les comparaisons entre l'émission et les révélations de Snowden ont permis à «Person of Interest» d'obtenir un regain d'attention pour sa troisième saison.

Selon le producteur Greg Plageman, l'émission est teintée de paranoïa depuis ses tous débuts.

«Person of Interest» met en vedette Michael Emerson et Jim Caviezel.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelles séries regardez-vous en 2014? Voyez les images
Galerie photo Les détournements de l'affaire PRISM Voyez les images