NOUVELLES
16/01/2014 10:36 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Pour le ministre syrien de la Réconciliation, Genève II ne résoudra rien

Le ministre syrien de la Réconciliation nationale, Ali Haidar, a déclaré jeudi que la conférence de paix sur la Syrie dite Genève II, prévue la semaine prochaine en Suisse, ne résoudrait pas la crise syrienne.

"N'attendez rien de Genève II. Ni Genève II, ni Genève III, ni Genève X ne résoudront la crise syrienne", a déclaré M. Haidar lors d'un séminaire à Damas.

"La solution a commencé, et va continuer, par le triomphe militaire de l'Etat (...) et par le maintien au pouvoir et la détermination de l'Etat et de toutes ses institutions, à la face des ennemis qui parient sur son effondrement", a ajouté le ministre.

Reprenant les accusations souvent lancées par Bachar al-Assad, M. Haidar a aussi estimé que la communauté internationale était "responsable de ce qui s'est passé en Syrie".

La conférence de paix Genève II, qui doit s'ouvrir le 22 janvier, vise à réunir des représentants du régime et de l'opposition pour tenter de trouver une solution politique au conflit qui a fait en près de trois ans plus de 130.000 morts, selon une ONG syrienne, et des millions de déracinés, selon l'ONU.

"Aujourd'hui, ils (la communauté internationale) veulent confisquer le droit du peuple syrien à décider pour lui-même (...). Ne touchez pas à la Syrie, et la Syrie se portera bien !", a insisté le ministre.

M. Haidar a en outre fustigé la Coalition nationale de l'opposition syrienne en exil, qui n'a pas encore décidé de sa participation à la conférence, l'accusant de manquer de "patriotisme".

Pour le ministre, Genève II ne produira aucun résultat "pour deux raisons: la communauté internationale n'y est pas prête et le peuple syrien ne sera pas correctement représenté."

rim/ser/fcc/vl