NOUVELLES
16/01/2014 08:01 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

L'ONU veut accélérer le déploiement de sa force au Mali

Le représentant spécial des Nations unies pour le Mali, Bert Koenders, a plaidé jeudi pour un déploiement plus rapide dans ce pays de la force de l'ONU, dont les effectifs doivent atteindre 11 200 hommes.

Actuellement, les Casques bleus présents sur place ne représentent que la moitié de la force totale prévue par le mandat de l'ONU.

En prévision du retrait d'une partie des forces françaises d'ici l'été, le déploiement de la Minusma, la mission de l'ONU, doit être accéléré, a dit Bert Koenders.

« Nous avons assisté à des événements très regrettables ces derniers mois, des groupes extrémistes maintiennent leur présence et leurs activités dans le nord du pays, même s'ils sont affaiblis », a-t-il déclaré aux journalistes après avoir rendu compte de la situation au Mali devant le Conseil de sécurité.

« Il est essentiel que la communauté internationale continue d'appuyer sans délai les efforts en vue d'accélérer l'envoi et le déploiement des unités attendues de la Minusma dans le nord du pays », a-t-il ajouté.

L'ambassadeur de France aux Nations unies, Gérard Araud, a également estimé que le déploiement de la Minusma était « un peu lent ».