NOUVELLES
16/01/2014 08:34 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Les choses ont changé depuis l'embauche de Desjardins par le Rouge et Noir

Il y a un an, Marcel Desjardins était seul sous les feux de la rampe.

Embauché à titre de directeur général du Rouge et Noir d'Ottawa le 30 janvier 2013, Desjardins avait la fastidieuse tâche de bâtir le département des opérations football de la nouvelle concession.

Près d'un an plus tard, Desjardins a non seulement embauché ses recruteurs et son personnel d'entraîneurs, mais également plus de 40 joueurs qui sont sous contrat un mois avant l'ouverture du marché des joueurs autonomes de la LCF.

«Ce qui est bien, c'est qu'au lieu d'avoir à penser à une centaine de choses, je peux me concentrer sur peut-être 10 d'entre elles, et déléguer les 90 autres, a expliqué Desjardins. Du point de vue du recrutement, nous faisons ce que nous pouvons avec la vidéo, les joueurs autonomes et la mise sur pied de camps d'essai, en plus du camp d'évaluation de la LCF et d'un mini-camp d'entraînement.

«Toutes ces choses doivent être mises en place avant que la saison ne se mette en branle, et nous avons encore une trentaine de joueurs à mettre sous contrat. Croyez-moi, (le début de la saison 2014) va être ici avant qu'on s'en rende compte.»

Le Rouge et Noir entamera sa saison à peine six ans après que la LCF eut alloué une équipe d'expansion à la ville d'Ottawa. En 2006, la ligue a interrompu pour une durée indéterminée les activités des Renegades d'Ottawa, un club qui est né six ans après la disparition des Rough Riders en 1996.

Desjardins a jeté les fondations de son organisation en posant deux gestes majeurs en décembre. Il a embauché l'entraîneur-chef Rick Campbell le 6 décembre et a sélectionné 24 joueurs lors du repêchage d'expansion de la LCF une semaine plus tard.

La plus grosse acquisition de Desjardins fut sans contredit celle du vétéran quart Kevin Glenn, des Stampeders de Calgary.

En raison du repêchage d'expansion, plus de 120 joueurs de la LCF pourraient devenir autonomes le mois prochain. Les équipes s'affairent présentement à offrir de nouvelles ententes à leurs joueurs, et en conséquence Desjardins s'attend à un bassin de joueurs autonomes beaucoup moins impressionnant lors de l'ouverture du marché.

Néanmoins, Desjardins prévoit être très agressif sur le marché des joueurs autonomes afin d'améliorer sa formation.

«Les équipes continueront de négocier avec leurs joueurs et on ne peut les blâmer, a dit Desjardins. Lorsque le marché des joueurs autonomes s'ouvrira, nous devrons être agressifs et envoyer un message clair, afin que tout le monde sache que nous sommes sérieux.

«La chose la plus importante c'est... de s'assurer qu'on puisse mettre sous contrat quelques gars qui pourront faire la différence.»