NOUVELLES
16/01/2014 11:26 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Laos: le Parlement européen appelle les autorités à faire la lumière sur la disparition d'un militant

Le Parlement européen a appelé jeudi les autorités du Laos à faire la lumière sur la disparition d'un militant éminent de la société civile, Sombath Somphone, disparu depuis plus d'un an dans ce pays.

M. Somphone, fondateur de l'ONG Participatory Development Training Center, a disparu le 15 décembre 2012 à Vientiane alors qu'il rentrait chez lui en voiture. Des images prises par des caméras de surveillance le montrent s'éloignant d'un poste de police avec deux individus non identifiés.

Dans une résolution adoptée à Strasbourg, le Parlement européen "demande au gouvernement du Laos de fournir des éclaircissements sur l'état d'avancement de l'enquête" et observe que "l'absence de réaction" du pouvoir à Vientiane "fait peser des soupçons sur une implication éventuelle des autorités" dans cette disparition.

Les eurodéputés demandent par ailleurs aux autorités laotiennes "d'ouvrir une enquête approfondie, impartiale et efficace sur toutes les allégations de disparitions forcées", et de garantir les libertés d'expression, d'association et de réunion pacifique.

C'est la deuxième fois que le Parlement européen fait part de son inquiétude sur ce dossier, après une première résolution adoptée en févier 2013.

En août, un député européen, le Danois Soren Bo Sondergaard, s'était rendu au Laos où il avait rencontré la femme de Sombath Somphone ainsi que des responsables du régime communiste qui exerce un pouvoir sans partage sur le pays depuis 1975. "Le régime laotien est toujours dans le déni", avait alors critiqué l'élu scandinave à propos de l'affaire Somphone.

Selon la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH), Sombath Somphone est "connu pour son combat en faveur des plus démunis et contre la corruption". L'activiste avait 62 ans au moment de sa disparition.

ab/aje/all