NOUVELLES
16/01/2014 10:55 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

FEQ : l'accent sur l' « expérience » pour les festivaliers

Le succès d'un festival comme le Festival d'été de Québec (FEQ) repose sur sa capacité de faire vivre une réelle expérience aux festivaliers, estime Louis Duchesne, le nouveau président du conseil d'administration du Festival d'été de Québec et sa filiale 3E.

Entré en poste en décembre, Louis Duchesne a succédé à Mario Girard à la présidence du conseil d'administration du FEQ après une année 2013 un peu décevante en terme de vente de laissez-passer. Le FEQ a enregistré son premier déficit en 15 ans.

Louis Duchesne souligne néanmoins que la programmation de l'événement l'an dernier était de grande qualité. Il mentionne que le FEQ doit continuer de travailler dans ce sens pour faire vivre aux festivaliers une réelle expérience dans tous les styles musicaux, durant les 11 jours de l'événement.

« Pour moi, le succès d'un festival comme le FEQ, ce n'est pas juste d'être capable de faire de gros, gros spectacles sur les Plaines, c'est de faire vivre l'ambiance d'un festival, la découverte, pour pouvoir offrir à la fois aux gens de la région et aux gens qui nous viennent de l'extérieur une expérience unique en soi dans la ville de Québec », mentionne Louis Duchesne.

Le FEQ est un organisme en constante évolution qui demeure à l'affût des besoins du marché, fait valoir M. Duchesne.

« On est constamment en évolution parce qu'on est tellement dans une industrie qui elle aussi est en évolution. Ce qui est populaire aujourd'hui ou ce qui est un portrait de la musique aujourd'hui n'est pas nécessairement celui qu'on aura dans deux ans », souligne-t-il.

Pas de regrets pour McCartney

Si la vente de billets pour le spectacle de Paul McCartney l'an dernier a été quelque peu décevante pour la filiale 3E qui organisait l'événement, l'organisme n'entend pas néanmoins laisser passer de belles opportunités.

« L'année dernière, le fait d'avoir Paul McCartney sur les Plaines, une des légendes vivantes de la musique, un membre des Beatles, on ne pouvait pas laisser passer cette opportunité, », dit-il.

« Il est clair qu'on n'est pas le grand marché de New York ou de Toronto ou de Chicago, on est tout de même dans une population d'environ 700 000 habitants dans la grande région de Québec, alors effectivement, il pourrait y avoir une certaine limite, mais je pense que l'angle par lequel on l'analyse et on le travaille, c'est vraiment une question d'opportunité », précise Louis Duchesne.

Le Festival peut compter de plus en plus sur sa crédibilité pour se faire valoir auprès des grandes maisons de production de spectacles. Cette avec cette renommée que le FEQ élabore sa prochaine programmation, souligne M. Duchesne.

Quant à l'impact éventuel de l'ouverture de l'amphithéâtre de Québec sur la diffusion de spectacles, Louis Duchesne a bon espoir que ce nouvel ajout dans l'offre de Québec puisse créer une impulsion au sein de l'industrie pour faire rayonner la région.

Selon lui, la recette pour assurer la survie des organismes et événements passera par la collaboration.

Le prochain Festival d'été de Québec se tiendra du 3 au 13 juillet 2014.