NOUVELLES
16/01/2014 06:48 EST

Personne n'aime vos statuts Facebook? C'est (peut-être) la faute du réseau social (VIDÉO)

Vous avez l'impression que vos amis sur Facebook ne sont pas assez réactifs? Vos notifications diminuent de jour en jour? Rassurez-vous, il ne s'agit pas nécessairement d'un désintérêt grandissant pour vos publications.

Derek Muller le rappelle Veritasium (une chaîne Youtube consacrée à la science), il est tout à fait possible que les amis en question n'aient jamais eu l'opportunité de voir ces statuts.

La vidéo ci-dessus (en anglais), ne passe pas inaperçu. Le jeune homme détaille quelques points cruciaux pour comprendre ce qu'il se passe réellement lorsqu'un utilisateur poste quelque chose sur Facebook.

Le problème avec Facebook, c'est qu'ils vous cachent des choses. Vous ne voyez pas la plupart des choses publiées par vos amis ou les pages que vous suivez. Quand vous postez quelque chose sur votre page personnelle, seule une petite portion de vos amis la voient.

S'ils "aiment" ou s'ils commentent, votre publication sera accessible à plus d'utilisateurs ; s'ils ne le font pas, la vie du post s'arrête là, et le nombre de personnes qu'il a touché ne vous sera jamais révélé.

De manière très claire, il explique comment les dernières mises à jours de l'algorithme du fil d'actualité font qu'il est de plus en plus difficile pour vos messages d'être consultés, et donc "aimés". En effet, pour une série de raisons liées à sa stratégie monétisation, Facebook restreint la portée de certaines publications.

Visa ou Mastercard ?

Si un utilisateur souhaite vraiment que son message obtienne le maximum de visibilité, il est invité à payer.

S'il se connecte une fois par jour, un utilisateur est confronté en moyenne à 1500 publications, ce qui nécessite clairement un filtre. Le problème, c'est que Facebook utilise ses pouvoirs de filtrage pour générer des profits. Prenons l'exemple de ma page. 109 000 personnes aiment ma page, mais la dernière vidéo que j'ai publiée n'est apparue que sur le fil d'actualité que de 9 000 d'entre elles.

Dans un communiqué récent, Facebook écrit : "Il faut s'attendre à ce que la distribution organique d'un post de page individuelle diminue au fil du temps". Le site restreint donc volontairement la portée de mes publications, dans le but de me forcer à payer pour que je puisse atteindre des gens qui ont déjà indiqué qu'ils aimaient ma page.

Un système aberrant aux yeux de l'utilisateur YouTube, qui le compare justement à celui de la plateforme d'hébergement de vidéos. À l'inverse, les générateurs de contenus y sont rémunérés pour leur contribution.

"Saviez-vous que vous pouviez payer pour promouvoir un post personnel ? Comme cette fois où [insérez ici une anecdote de votre quotidien que vous aimeriez partager]. Et bien pour 7 dollars, vous aurez plus d'amis qui seront au courant."

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les évolutions du fil d'actualité Facebook depuis 2006 Voyez les images