NOUVELLES
16/01/2014 07:03 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Espagne - Coupe du Roi: cheville touchée pour Neymar, Martino rassurant

L'attaquant brésilien du FC Barcelone Neymar a été contraint de sortir en raison d'une entorse à une cheville jeudi à Getafe en Coupe du Roi (0-2), a annoncé le Barça, mais son entraîneur Gerardo Martino s'est voulu rassurant à son sujet.

"Nous sommes sereins", a dit le technicien argentin en conférence de presse après la qualification du Barça pour les quarts de finale.

"Il est possible qu'il traverse une période de temps sans jouer mais nous pensons que grâce à Dieu cela n'a pas été aussi grave que çela aurait pu être. Donc que tout le monde se rassure, il va bien.", a-t-il ajouté.

Au bout de 23 minutes de jeu, alors que le score était de 0-0, le Brésilien s'est fait mal tout seul en tentant de redresser la course du ballon pour centrer dans la surface de réparation adverse, son pied droit restant planté dans la pelouse.

Le joueur de 21 ans, grimaçant de douleur, a alors été contraint de regagner le banc en boitillant, soutenu par deux membres de l'encadrement du Barça, et de laisser sa place au Chilien Alexis Sanchez.

"+Ney+ est tranquille"

"Neymar souffre d'une entorse des tendons péroniers de la cheville droite", écrit le Barça sur son compte Twitter, précisant que des examens seraient menés vendredi.

C'était la première titularisation en 2014 du Brésilien, qui n'avait pas débuté un match avec le Barça depuis la mi-décembre pour diverses raisons: suspension, puis choix de l'encadrement, et enfin gastro-entérite.

Très sollicité par la sélection brésilienne en 2013, qu'il a conduite jusqu'au titre en Coupe des Confédérations, Neymar n'a eu que peu de repos l'été dernier à l'intersaison, enchaînant dans la foulée la préparation d'avant-saison du Barça.

Gerardo Martino n'a pas voulu s'avancer quant à sa durée d'indisponibilité mais a dit ne pas croire "que ça lui demande beaucoup de temps" si le diagnostic à chaud est confirmé vendredi.

"C'aurait pu être pire. +Ney+ est tranquille, son papa vient de passer dans le vestiaire. Les médecins nous ont rassurés."

jed/jgu/mpd