NOUVELLES
16/01/2014 04:55 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Comparutions des fraudeurs des bornes de paiement des parcomètres de Montréal

MONTRÉAL - Sept personnes ont comparu jeudi en lien avec des fraudes menées à partir des bornes de parcomètres de la Ville de Montréal. Les policiers tentent maintenant de savoir si les fraudeurs faisaient partie d'un même réseau.

Les suspects ont été arrêtés mercredi, lors de deux frappes distinctes, dont une non planifiée.

Quatre individus avaient été appréhendés lors d’une opération menée à Montréal et Laval par l’Escouade de protection de l’intégrité municipale (EPIM) en collaboration avec la Section des crimes économiques du Service de police de la ville de Montréal. Puis trois hommes avaient été arrêtés alors qu'ils étaient en plein délit au centre-ville de Montréal.

Mihai Andrei Mazilu, âgé de 24 ans, Sivakandara Radnam, 35 ans, et Visvanatar Sivuruban, 33 ans, ont comparu sous des accusations de fraude de plus de 5000 $, utilisation non autorisée de données relatives à une carte de crédit, possession d’instrument destiné à fabriquer ou à falsifier des cartes de crédit, recel et complot. Ngoc Tuan Hoang, 51 ans, fait face à des accusations de recel de véhicule.

Selon la police, ces quatre personnes auraient détourné plusieurs dizaines de milliers de dollars grâce à leur stratagème.

Outre ces individus, la police a mis la main au collet de trois autres suspects, arrêtés en flagrant délit. Ces trois hommes utilisaient le même système d'encodage des données.

C'est un citoyen qui avait remarqué le comportement louche de ces trois personnes qui a contacté les autorités.

Emerson Brings, 22 ans, Sergio Bulgarelli et Nicholas Sabini, tous deux âgés de 21 ans, ont aussi comparu jeudi et feront face à des accusations en matière de fraudes, dont possession de cartes de crédit contrefaites, possession d’un dispositif destiné à copier des données relatives à une carte de crédit, vol d’identité et complot.

Dans ce dossier, le SPVM estime que plus de 100 personnes ont été victimes de ce réseau qui installait des dispositifs sur les bornes de stationnement afin de lire et capter les informations des cartes bancaires.

La police invite les utilisateurs de cartes bancaires à faire des vérifications régulières de leurs relevés et d'être vigilants lorsqu'ils utilisent des appareils bancaires afin de déceler des anomalies ou des signes d'altérations.