NOUVELLES
16/01/2014 06:13 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

CHLSD Saint-Lambert-sur-le-golf : Québec n'interviendra pas

Malgré les plaintes qui se multiplient, le gouvernement n'a pas l'intention d'intervenir dans le dossier du CHSLD Saint-Lambert-sur-le-golf qui est opéré en partenariat public-privé (PPP).

Une enquête est en cours pour mauvais traitement. Des familles remettent même en question la neutralité de l'enquêteur.

« On va laisser l'enquêteur faire son travail. C'est quelqu'un d'expérience qui a dirigé de grands hôpitaux à Montréal et il est appuyé par une dame qui a longue expérience des CHSLD. Ils vont faire le travail. Le coroner va faire son travail d'enquête et on prendra les décisions qui s'imposent par la suite », a indiqué le ministre de la Santé Réjean Hébert en entrevue à ICI Radio-Canada Première.

Un groupe a demandé mercredi au gouvernement de résilier son contrat avec le Groupe Savoie, aussi propriétaire des Résidences Soleil, pour la gestion du CHSLD de Saint-Lambert.

« On n'en est pas là », estime le ministre Hébert, soulignant que l'exercice serait très coûteux.

« Il faut attendre le résultat de l'enquête si on veut avoir des arguments solides pour s'asseoir et revoir les termes de ce contrat », a-t-il ajouté.

C'est le Parti libéral qui signé l'entente pour ce premier CHSLD réalisé en PPP au Québec, qui compte 200 lits. Pour le Parti québécois, il n'est pas question de renouveler l'expérience . « Ce n'est pas dans nos orientations », dit M. Hébert.

Depuis l'ouverture du CHSLD Saint-Lambert-sur-le-golf, plusieurs plaintes ont été déposées par des familles de résidents, qui mettaient en doute la qualité des soins et qui s'inquiétaient du fort taux de roulement du personnel. Certains de ces cas ont fait l'objet d'une enquête policière.