NOUVELLES
16/01/2014 06:51 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

BCE: l'Allemande Sabine Lautenschläger adoubée par le Parlement européen

Le Parlement européen a approuvé jeudi la nomination de l'Allemande Sabine Lautenschläger au directoire de la Banque centrale européenne, en remplacement de son compatriote Jörg Asmussen.

Le Parlement, dont le vote était consultatif et qui fait campagne de longue date en faveur de la nomination de femmes à la BCE, a approuvé la nomination de Mme Lautenschläger, 49 ans, par 443 voix pour contre 47 et 47 abstentions.

L'institution de Francfort, qui ne compte actuellement aucune femme parmi les six membres de son directoire, a annoncé le 9 janvier qu'elle soutenait Mme Lautenschläger. Sa nomination, pour un mandat de huit ans, n'attend plus que le vote du Conseil, qui représente les Etats, et qui lui est aussi favorable.

Chargée actuellement de la surveillance des établissements de crédit au sein de la Bundesbank, Sabine Lautenschläger avait passé lundi son premier grand oral devant la commission économique du Parlement européen.

Interrogée sur le mécanisme unique de "résolution" bancaire qui sera chargé de mener à bien la faillite des banques en difficultés de la zone euro, elle s'est prononcée pour un mécanisme de prise de décision rapide, tout comme le Parlement et la Commission, se démarquant ainsi de la position du Conseil, et notamment du gouvernement allemand.

Concernant la politique monétaire de la BCE, elle a défendu une position orthodoxe, rappelant que "l'objectif premier est d'assurer la stabilité des prix dans l'ensemble de la zone euro". Garder des taux d'intérêts bas pendant une longue période n'est "pas sans risques", a-t-elle mis en garde, alors que la BCE maintient son principal taux directeur au niveau historiquement bas de 0,25% depuis novembre pour soutenir l'économie.

cel/aje/jh