NOUVELLES
15/01/2014 08:25 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Une soixantaine de clandestins franchissent la frontière espagnole à Melilla

Une soixantaine de clandestins ont franchi mercredi matin la frontière grillagée qui sépare le Maroc de l'enclave espagnole de Melilla, après une première tentative d'assaut massif mené par 300 immigrants dans la nuit, a annoncé la préfecture de la ville.

"Vers 07H00 (06H00 GMT), environ 150 immigrants ont lancé un assaut, dont on estime qu'environ 60 sont parvenus à entrer", a indiqué une porte-parole de la préfecture de Melilla.

Auparavant, "un groupe d'environ 300 immigrants a tenté d'entrer à Melilla vers 03H00. Ils n'ont finalement pas réussi et sont restés à environ 300 mètres de la frontière", a-t-elle précisé.

Selon le préfet de Melilla, Abdelmalik El Barkani, le second groupe est entré dans la ville en franchissant le grillage "de manière assez violente, lançant des pierres et donnant des coups de bâton".

"Une fois entrés, beaucoup d'entre eux se sont dispersés et ont essayé de se réfugier dans des maisons, les habitants appelant alors la police et les services d'urgence pour prévenir de leur présence", a-t-il ajouté devant des journalistes.

Les migrants "n'ont pas été violents dans les maisons", a-t-il précisé.

Au moins six ou sept personnes légèrement blessées, a-t-il indiqué, ont été soignées à l'hôpital, dont un garde civil.

La triple frontière grillagée qui enserre la ville espagnole de Melilla est longue de onze kilomètres et haute de sept mètres. Ce dispositif est sans cesse renforcé pour tenter, sans succès, de dissuader les assauts de migrants venus d'Afrique subsaharienne qui espèrent ainsi pénétrer sur le sol européen.

La décision de l'Espagne, prise l'automne dernier, de réinstaller, "pour renforcer la sécurité", des barbelés dans la partie supérieure de la frontière, où ce dispositif avait été supprimé en 2006, a provoqué de vives protestations d'organisations de défense des droits de l'Homme ainsi que du parti socialiste, d'opposition.

Le 5 novembre, un immigrant était mort lors d'un assaut d'environ 200 clandestins, après être tombé du haut de la clôture.

Entre le 1er janvier et le 17 septembre 2013, environ 3.000 clandestins ont tenté de franchir la barrière grillagée de Melilla, selon le ministère espagnol de l'Intérieur, dont 77% ont été repoussés. 1.610 immigrants avaient tenté leur chance de cette façon sur la même période de 2012.

elc/sg/all