NOUVELLES
15/01/2014 11:24 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Un incendie ravage un immeuble à logements

Un incendie a ravagé l'immeuble à logements situé au 298, 7e rue dans le secteur Limoilou mercredi soir. Une dizaines de résidents ont été mis à la rue et l'incendie a forcé l'évacuation d'une trentaine d'autres personnes du secteur dont quelques enfants en bas âge. 

Une personne a été transportée à l'hôpital pour des problèmes respiratoires. La Croix-Rouge a pris en charge les autres sinistrés.

Selon les pompiers de Québec, le feu aurait pris dans la structure du sous-sol. C'est un résident coincé sur son balcon qui a alerté les pompiers. Ceux-ci ont procédé au sauvetage de quelques personnes prises sur le bacon du deuxième étage.

Le porte-parole des pompiers de Québec, Jean-Francois Daigle, soutient que contrôler un feu de la sorte est ardu. « C'est un feu qui est difficile à travailler pour les pompiers, parce qu'ils doivent faire beaucoup d'ouvertures pour atteindre l'incendie et que c'est un bâtiment qui n'est pas récent, qui a une centaine d'années. » Une cinquantaine de pompiers ont d'ailleurs été appelés sur les lieux.

Huit appartements et un commerce détruits

Résident d'un des huit appartements de l'immeuble depuis juillet dernier, Mario Pineault à tout perdu. « Je suis incrédule, mais je ne peux pas chiâler. Il n'y a pas de morts, fait-il remarquer. C'est ma responsabilité de ne pas avoir pris d'assurances. »

L'homme qui est arrivé chez-lui après les pompiers, a à peine eu le temps de sortir son véhicule du stationnement. « L'auto, c'est la seule affaire qui me restait. Au moins je ne serai pas à pieds demain. »

Le propriétaire de l'immeuble, Christian Falardeau y a également perdu son commerce, Fourrures Falardeau.

« C'est trois génératons qui viennent de s'envoler dans le domaine de la fourrure, souligne-t-il. C'est mon grand-père qui a été le bâtisseur de ça. »

Le propriétaire, qui avait des assurances, affirme vouloir aider ses locataires, s'il le peut. « J'avais des vieux locataires, des amis, c'est sûr que oui, absoluement. Les aider pour des meubles. »

Plusieurs interventions de la Croix-Rouge

Par ailleurs, la Croix-Rouge qui était sur place, dit avoir remarqué une hausse d'interventions cet hiver. Les nombreux incendies et dégâts d'eau dans le temps des Fêtes a forcé l'évacuation de plus de résidents de la région que par le passé.