NOUVELLES
15/01/2014 09:02 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Pas de nomination pour l'amante présumée du président français

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti a décidé de ne pas nommer membre du jury de la Villa Médicis, l'académie de France à Rome, l'actrice Julie Gayet, à laquelle est prêtée une relation intime avec François Hollande.

« C'était une proposition du directeur de l'académie de France à Rome, Éric de Chassey, mais le ministère n'avait pas signé l'arrêté de nomination », a indiqué son cabinet.

« La ministre a décidé de ne pas la nommer », a-t-on ajouté, invoquant un souci de sérénité pour le jury.

Selon le Canard enchaîné, la ministre avait nommé par arrêté à la veille de Noël quatre membres du jury chargé de sélectionner les quinze pensionnaires, chercheurs ou artistes, qui seront accueillis à Rome à partir de septembre.

Parmi ces membres figurait l'actrice et productrice Julie Gayet à qui le magazine Closer a prêté une liaison avec le chef de l'État, obligeant François Hollande à s'engager à clarifier sa situation avec sa compagne Valérie Trierweiler avant son voyage diplomatique aux États-Unis en février.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a estimé que Julie Gayet, en raison de son parcours professionnel, aurait été « totalement légitime pour faire partie d'un jury au sein de la Villa Médicis ».

Elle a rappelé lors du compte rendu du conseil des ministres qu'il s'agissait d'une fonction « totalement bénévole » et que la procédure pour désigner les membres du jury était « relativement banale ».

« Donc, en réalité, il ne s'est rien passé », a-t-elle dit.