NOUVELLES
15/01/2014 07:01 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Open d'Australie: la canicule ne contrarie pas Djokovic et Serena Williams

La chaleur suffocante qui enveloppe Melbourne depuis deux jours n'a aucunement perturbé Novak Djokovic et Serena Williams, lesquels se sont qualifiés en coup de vent mercredi pour le troisième tour de l'Open d'Australie.

Le mercure a atteint un pic à 41,5° à Melbourne Park, même si le ciel était un peu plus couvert que la veille et l'air légèrement plus humide.

Mais cela n'a constitué qu'une distraction minime pour Djokovic. Pas transcendant au premier tour, le N.2 mondial et triple tenant du titre s'est montré beaucoup plus à l'aise (6-0, 6-4, 6-4) face à l'Argentin Leonardo Mayer, 98e mondial.

Djokovic a ainsi remporté une 26e victoire de suite depuis sa défaite en finale de l'US Open face à Rafael Nadal en septembre. "Je suis satisfait, c'était mieux qu'au premier match, j'espère continuer à hausser le niveau", a-t-il observé.

Par le passé, les fortes chaleurs n'avaient pas toujours souri au Serbe. En 2009, il avait dû abandonner en quart de finale de l'Open d'Australie contre l'Américain Andy Roddick pour cette raison.

Il a depuis appris à gérer ce genre de conditions. "Avec les années, je suis plus mature comme joueur, j'ai appris de nouvelles choses dans ma vie. Je suis plus fort physiquement et mentalement. Tout cela joue un rôle important quand vous jouez dans de telles conditions", a-t-il expliqué.

"De manière générale, j'ai beaucoup moins de mal pour récupérer et être prêt à jouer le point suivant que je ne l'étais en 2009", a remarqué Djokovic, qui rencontrera au prochain tour l'Ouzbek Denis Istomin.

Serena Williams implacable

La N.1 mondiale Serena Williams a été encore plus implacable contre l'une des compatriotes du Serbe, Vesna Dolonc, 104e mondiale, corrigée 6-1, 6-2.

L'Américaine n'a concédé que six jeux en deux matches jusque-là et a égalé le record (60) de victoires à Melbourne dans l'ère Open, qui appartenait à l'Australienne Margaret Court.

Tomas Berdych, tête de série N.7, n'a pas non plus été affecté par la chaleur. Le Tchèque n'a laissé aucune chance (6-4, 6-1, 6-3) au Français Kenny De Schepper, 86e mondial.

Opposé à un autre Français Adrian Mannarino, 71e mondial, David Ferrer (N.3) a eu moins de facilités. Il s'est laissé embarquer dans un match très exigeant physiquement, dont il est sorti vainqueur en quatre sets (7-6 (7/2), 5-7, 6-0, 6-3).

L'Espagnol, réputé pour sa condition physique irréprochable, est apparu très émoussé à l'issue de cette rencontre, au cours de laquelle il a été gêné par le jeu de gaucher de Mannarino.

La Chinoise Li Na (N.4) a évité de peu semblable problème en réussissant à clore en deux sets (6-0, 7-6 (7/5)) son match contre la Suissesse Belinda Bencic, 187e mondiale et âgée de 16 ans.

Li, finaliste en 2011 et 2013 à Melbourne, a survolé le premier set. Mais Bencic, victorieuse de Roland Garros et Wimbledon juniors en 2013 et que l'on compare à sa compatriote Martina Hingis, l'a ensuite harcelée, passant tout près de mériter un troisième set.

Quelques têtes de série ont tout de même fait les frais de cette journée : les Russes Mikhail Youzhny (N.14) et Dmitry Tursunov (N.30), le Letton Ernests Gulbis (N.23) et le Croate Ivan Dodig (N.32) chez les messieurs ; l'Allemande Sabine Lisciky (N.15), finaliste à Wimbledon en 2013, et la Belge Kirsten Flipkens (N.18) chez les dames.

cyb/jta