NOUVELLES
15/01/2014 04:15 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

New York va payer 18 millions pour des arrestations massives en 2004

La ville de New York a annoncé mercredi qu'elle allait verser 18 millions de dollars dans le cadre d'un accord avec quelque 1.800 personnes arrêtées durant la convention républicaine de 2004.

Dix-huit mois après le début de la guerre en Irak, la convention, fin août et début septembre, avait été émaillée de nombreuses manifestations hostiles au président d'alors, George W. Bush, auxquelles des dizaines de milliers de personnes avaient participé.

La police de New York avait procédé à des arrestations massives. Plusieurs centaines de personnes avaient notamment été détenues plus longtemps que la durée légale de 24 heures. Les organisations de défense des droits civiques avaient à l'époque estimé que c'était pour empêcher au maximum les manifestations le 2 septembre, jour du discours de George W. Bush.

La ville a précisé mercredi que l'accord, qui met fin à des années de bataille judiciaire, n'était "pas un aveu de culpabilité". "C'est la reconnaissance par les deux parties que l'accord représente un règlement juste des demandes des plaignants", a-t-elle précisé.

Cet accord prévoit le versement de 6.400 dollars en moyenne à chaque plaignant, soit un total de 10.4 millions de dollars, et 7.6 millions en frais d'avocats. Il doit encore être approuvé par un juge fédéral.

jm-bd/gde