NOUVELLES
15/01/2014 07:17 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Ne pariez pas contre Peyton Manning quand il obtient une deuxième chance

ENGLEWOOD, États-Unis - Des matchs revanches, à une renaissance, à la rédemption, ce n'est jamais une bonne idée de parier contre Peyton Manning lorsqu'il obtient une deuxième chance.

Il a lancé 97 passes de touché depuis qu'il a rejoint la bande à John Elway à Denver il y a deux ans, après que les Colts d'Indianapolis l'eurent libéré en raison de problèmes au cou.

Dimanche dernier, Manning s'est débarrassé des Chargers de San Diego lors du premier anniversaire d'un effondrement contre les Ravens de Baltimore dans une situation presque identique. Il se retrouve maintenant à deux victoires de devenir le premier quart à remporter le Super Bowl avec deux équipes différentes.

Il retrouvera d'abord dans son chemin Tom Brady et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, qui ont défait les Broncos 34-31 en prolongation en novembre dernier.

Le hic pour les Patriots, c'est que Manning n'a pas perdu un match revanche contre une équipe qui l'a battue plus tôt dans la saison lors des six dernières années.

Les Broncos (14-3) ont perdu une seule fois à domicile cette saison en devenant l'offensive la plus productive de l'ère du Super Bowl. Manning a été le grand général en fracassant des records de la NFL avec 5447 verges de gains et 55 passes de touché.

Ce revers, ils l'ont encaissé le 12 décembre quand ils ont été surpris par les Chargers, mais ils ont eu leur revanche dimanche dernier en les battant 24-17.

La dernière fois que Manning a perdu deux matchs de suite contre la même équipe en une saison, c'était en 2007, quand les Colts avaient perdu 23-21 face aux Chargers en novembre, avant d'encaisser une défaite crève-coeur à domicile lors du premier tour éliminatoire.

Depuis, Manning a gagné cinq matchs revanches, dont le championnat de l'Américaine face aux Jets de New York après la saison 2009.

Manning a gardé la séquence en vie avec une solide performance face aux Chargers le week-end dernier.

Après avoir contrôlé le match pendant trois quarts et demi, les Broncos ont concédé 17 points au quatrième quart.

Contrairement à l'an dernier, quand les Ravens étaient venus de l'arrière pour battre les Broncos 38-35 en deuxième période de prolongation, Manning a été en mesure d'écouler les dernières minutes au cadran en fin de rencontre.

Manning a rejoint l'ailier rapproché Julius Thomas à deux reprises sur des troisièmes essais, ce qui a finalement fait la différence.

«Julius et moi avons passé beaucoup de temps sur ce genre de jeux à l'entraînement, a mentionné Manning. Et c'est un des aspects les plus gratifiants du football, quand vous travaillez fort à l'entraînement et que ça rapporte en situation de match. Ces deux jeux étaient certainement le résultat de nos efforts.»

«Le troisième essai et 17 verges à franchir a été le jeu du match, a ajouté Elway. Nous devions absolument garder le ballon, faire bouger les chaîneurs, garder l'attaque des Chargers sur la touche et ne pas leur donner une occasion de créer l'égalité. La ligne offensive a bien protégé Peyton et Julius Thomas a effectué un superbe attrapé en faisant glisser ses pieds à l'intérieur des limites du terrain le long de la ligne de touche.

«Qui sait comment le match se serait terminé si nous n'avions pas réussi ce jeu? C'est le genre de jeux que vous devez faire en éliminatoires afin de poursuivre votre route.»

Et afin de profiter d'une deuxième chance.