NOUVELLES
15/01/2014 09:01 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Mary Barra à la tête de GM

Pour une première fois, le plus important constructeur automobile aux États-Unis est maintenant dirigé par une femme, Mary Barra, auparavant vice-présidente principale pour le développement mondial des produits de General Motors (GM).

La nomination de la femme de 52 ans, ingénieure de formation, avait été annoncée le mois dernier. Elle remplace depuis mercredi Daniel Akerson, parti à la retraite.

Le visage et le nom de Mme Barra sont peu connus du grand public et du monde des affaires en général, mais elle a fait sa place dans le secteur de l'automobile au fil des ans. D'abord stagiaire chez GM à 18 ans, elle a occupé différents postes dans la multinationale, dont au service des ressources humaines, et elle s'est retrouvée dans l'équipe de direction qui a orchestré la réorganisation du fabricant automobile qui s'est extirpé de la faillite. Au moment où elle arrive en poste, la nouvelle directrice générale peut compter sur une entreprise en meilleure posture.

Mme Barra se penchera notamment sur le développement de véhicules électriques, la forte progression du marché chinois et les ventes qui restent décevantes en Europe. De plus, elle devra s'attaquer à la part de marché de GM qui continue à stagner aux États-Unis, à 17,9 % en 2013, malgré le lancement d'un nombre record de nouveaux modèles, certains récompensés par les spécialistes du secteur automobile.

Retour des dividendes

D'ailleurs, GM a annoncé mardi qu'il recommencera à verse un dividende à ses actionnaires à la suite de sa sortie de faillite. Le premier dividende trimestriel, 0,30 $ l'action, sera versé le 28 mars. Le constructeur automobile a octroyé son dernier dividende en juin 2008 et a été emporté l'année suivante par la crise financière, profitant de l'aide des gouvernements américains et canadiens pour se restructurer.

GM est de retour en bourse depuis 2010 et le gouvernement américain n'est plus actionnaire de l'entreprise depuis l'an dernier.