NOUVELLES
15/01/2014 10:56 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Liban: l'armée arrête un commandant jihadiste

L'armée libanaise a annoncé mercredi l'arrestation d'un commandant d'un groupe lié à Al-Qaïda qui était impliqué dans une attaque contre un barrage militaire le mois dernier.

"Les renseignements militaires ont réussi à arrêter aujourd'hui (mercredi) à l'aube un commandant des Brigades Abdallah Azzam, le terroriste recherché Jamal Daftardar, lors d'un raid dans sa ville de la Békaa ouest", indiqué l'armée.

Le communiqué indique que Daftardar a été localisé lors de l'enquête "concernant une attaque terroriste contre un point de contrôle de l'armée à Saïda, dans le sud du Liban, le 15 décembre".

L'armée ajoute qu'un autre membre du groupe "qui avait menacé de lancer une grenade lors de l'opération de l'arrestation a été abattu sur place".

Deux attaques, dont une attaque suicide, avaient visé deux points de contrôle militaire à Saïda, tuant un officier. Une fusillade avait suivi causant la mort de quatre attaquants.

Daftardar est né à Tripoli, capitale du Liban-nord et fief sunnite. Cette ville est régulièrement le théâtre d'affrontements confessionnels, en rapport avec la guerre civile en Syrie.

Il est accusé par la justice libanaise d'appartenir "à un gang qui avait l'intention de commettre des crimes cotre les gens et les institutions financières pour saper l'autorité de l'Etat".

Daftardar est aussi accusé "de possession des armes et de transports de matériel explosifs pour mener des attaques terroristes", selon la liste d'accusation publié en mai 2008.

Il figurait sur un liste de dizaines de personnes visées par des mandats d'arrêt après la bataille de 2007 menée par les islamistes radicaux du groupe Fatah al-Islam contre l'armée à Nahr al-Bared, dans le nord du pays.

Son arrestation survient peu après la mort en détention de Maged al-Maged, chef des brigades Abdallah Azzam, qui avait revendiqué l'attentat contre l'ambassade d'Iran à Beyrouth en novembre ayant causé la mort de 25 personnes.

Ce groupe a aussi revendiqué des tirs de roquettes contre Israël.

Les Brigades Abdallah Azzam Brigades est considéré comme une organisation terroriste depuis 2009.

rd/ser/sk/ram/hj