NOUVELLES
15/01/2014 03:54 EST | Actualisé 16/03/2014 05:12 EDT

Le passager trouvé avec une bombe n'aurait pas dû voler, dit la ministre Raitt

La ministre fédérale des Transports estime que le jeune Albertain Skylar Murphy n'aurait pas dû être autorisé à prendre son vol après qu'une bombe-tuyau eut été trouvée dans ses bagages, en octobre.

Dans une déclaration transmise à Radio-Canada mercredi, la ministre Lisa Raitt juge aussi « inacceptable » que l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) ait attendu quatre jours avant de demander l'aide de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

La ministre promet d'appeler le président de l'ACSTA pour « s'assurer que l'organisation prenne d'autres mesures pour mieux protéger la sécurité des voyageurs canadiens ».

Des contrôles plus serrés sont exigés

Par ailleurs, des experts en sécurité réclament des améliorations au système de contrôle des bagages aux aéroports canadiens.

Le professeur Peter St. John de l'Université du Manitoba estime que les contrôleurs de bagages devraient obtenir le pouvoir de détenir des passagers qui posent un risque à la sécurité.

« Notre système de sécurité aéroportuaire n'est pas vraiment bon. Nous n'en sommes pas suffisamment conscients, car ce système n'a pas été sérieusement mis à l'épreuve. Notre situation n'est pas vraiment mauvaise, mais cela ne signifie pas pour autant que nous sommes à l'abri d'une mauvaise surprise », dit M. St. John.

De son côté ,l'expert en matière de sécurité Andre Gerolymatos, de l'Université Simon-Fraser, en Colombie-Britannique, considère que les autorités se lancent la balle dans ce dossier. Il soutient que la GRC aurait dû être avertie rapidement après la saisie de matières explosives et non pas quatre jours plus tard.

Skylar Murphy, âgé de 18 ans, a plaidé coupable à des accusations de possession d'une substance explosive et a été condamné, le 5 décembre, à une peine d'un an de probation, en plus d'une amende de 100 $. Les documents de la cour décrivent le matériel saisi le 20 septembre dans les bagages de l'homme comme étant composé d'une bombe à tuyau, accompagnée d'une poudre noire.

L'ACSTA n'a pas expliqué pourquoi le jeune Skylar Murphy a été autorisé de prendre son avion malgré la saisie d'un explosif qui était en sa possession.