NOUVELLES
15/01/2014 10:28 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

La présumée maîtresse de François Hollande écartée d'un poste prestigieux

PARIS - Le ministère français de la Culture a refusé qu'une actrice siège au sein d'une prestigieuse institution culturelle, après les allégations voulant qu'elle entretienne une relation secrète avec le président François Hollande.

Un responsable du ministère a indiqué que Julie Gayet avait été nommée pour faire partie du jury de la villa Medicis, une institution culturelle française à Rome. La ministre Aurélie Filippetti a rejeté sa nomination mercredi, a indiqué ce responsable, sans préciser les raisons de cette décision. Le responsable n'était pas autorisé à être nommé publiquement.

La décision survient au lendemain de la longue conférence de presse de François Hollande, lors de laquelle il a admis l'existence de problèmes dans sa vie de couple avec la journaliste Valérie Trierweiler, mais a refusé de commenter sa liaison alléguée avec Julie Gayet.

Mme Trierweiler est hospitalisée depuis vendredi, quand le journal à potins «Closer» a publié des photos qui prouveraient la liaison de M. Hollande avec Mme Gayet.