NOUVELLES
15/01/2014 04:30 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Index

BUENOS AIRES, Argentine - La présidente de l'Argentine, Cristina Fernandez, devait livrer une première allocution publique depuis le 10 décembre, mercredi.

Ce silence de 42 jours a attisé les rumeurs, en Argentine, relativement à son état de santé à la suite de son opération à la tête en octobre. Certains opposants se sont demandés qui dirigeait le pays.