NOUVELLES
15/01/2014 06:31 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

France: Prison avec sursis requise contre l'ex-directeur d'un musée de paras américains en Normandie

Deux ans de prison avec sursis ont été requis mardi soir par la justice française à l'encontre d'un ancien directeur du musée des parachutistes américains de Sainte-Mère-Eglise, en Normandie, soupçonné d'un trafic d'engins de la Seconde Guerre mondiale, à six mois des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement.

Patrick Bunel, 45 ans, un ancien militant d'extrême droite, est poursuivi pour faux, usage de faux, abus de confiance et escroquerie.

Le jugement sera rendu le 25 mars, a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi le tribunal correctionnel de Cherbourg (nord-ouest).

Le parquet a en outre requis des peines de prison avec sursis contre quatre autres prévenus: trois vendeurs de matériels de la Seconde Guerre mondiale et un salarié du musée.

M. Bunel est soupçonné d'avoir détourné au minimum des dizaines de milliers d'euros entre 2008 et 2010 au détriment de l'association Airborne, qui gère "le musée des troupes aéroportées américaines" du Débarquement, selon le tribunal.

Mais la valeur historique de certains biens disparus, parfois offerts par des vétérans, est "inestimable", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Cherbourg, Eric Bouillard.

M. Bunel a reconnu avoir établi de fausses factures pour justifier des achats de matériels en liquide. Mais il affirme avoir réalisé ces acquisitions (un avion, un véhicule blindé, des armes, des blousons....) pour le musée, même s'il stockait nombre d'objets dans le hangar de son père, à 85 km de Sainte-Mère.

"J'ai fait (ces factures) au vu et au su de tous (...) payer en liquide est une pratique courante" chez les collectionneurs, s'est justifié M. Bunel, arrivé en 2006 à la direction du musée.

M. Bunel a quitté le musée de Sainte-Mère-Église en 2011 et dirige actuellement le Normandy Tank Museum ouvert en 2013, à 18 km, près de Carentan (Manche).

Le musée Airborne, qui a prévu de doubler sa surface au 1er mai, affiche un chiffre d'affaires annuel de 1,2 million d'euros.

clc/emp/jmg/kat/jh