NOUVELLES
15/01/2014 02:41 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Deux entreprises de construction liées à la mafia épinglées pour fraude fiscale

ROME - La police italienne a arrêté six personnes accusées d'avoir participé à une combine de fraude fiscale menée par des entreprises de construction de la Toscane, sous la direction présumée d'un patron de la mafia.

Un responsable de la police, le lieutenant-colonel Antonio Raimondo, a déclaré mercredi que la Galerie des Offices, un palais de Florence qui abrite un musée, fait partie des lieux où les deux entreprises de construction ont mené des travaux.

M. Raimondo a expliqué lors d'une entrevue téléphonique que le plan de fraude fiscale avait été élaboré par un chef de la Camorra déjà condamné pour d'autres crimes. De faux reçus pour des dépenses de construction inexistantes étaient utilisés pour permettre aux deux entreprises, qui n'ont pas été identifiées, d'économiser 3,1 millions d'euros en taxes et impôts.

Selon M. Raimondo, ces machinations ont donné aux deux entreprises un avantage injuste dans les appels d'offres pour des contrats légitimes, notamment un sous-contrat pour les travaux à la Galerie des Offices, qui n'était pas au courant de l'implication d'un chef de la mafia.

M. Raimondo a précisé que la mafia prélevait une part de quatre pour cent sur les revenus des deux entreprises, qui effectuaient par ailleurs les travaux d'une «main de maître».