NOUVELLES
15/01/2014 10:58 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Corées: Séoul met en garde Pyongyang contre toute provocation et maintient ses manoeuvres militaires

La Corée du Sud a rejeté jeudi les appels du Nord à annuler ses manoeuvres militaires annuelles conjointes avec les Etats-Unis et averti de représailles "fermes" à toutes provocations de Pyongyang.

Le Nord a, comme chaque année, exigé de Séoul qu'il annule ses exercices militaires conjoints avec les Américains, qu'il assimile à une préparation à envahir la Corée du Nord.

Ces exercices, baptisés Key Resolve et Foal Eagle, sont prévus pour fin février.

Le Nord a menacé de "calamités et de déastres" son voisin et frère ennemi du Sud et averti que la péninsule coréenne risquait de plonger "dans une catastrophe".

Le ministère sud-coréen de la Défense a souligné que les manoeuvres se dérouleraient comme prévu.

"Si la Corée du Nord se risque à une provocation militaire en prenant prétexte de ces exercices de routine (...) l'armée ripostera avec sévérité et fermeté", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère, Kim Min-Seok.

Il a par ailleurs suggéré à Pyongyang de prendre des "mesures positives" pour répondre aux inquiétudes de la communauté internationale sur son programme nucléaire, au lieu de sermonner le Sud sur ses manoeuvres militaires.

Les exercices annuels de début 2013 s'étaient déroulés peu après le troisième essai nucléaire conduit par la Corée du Nord, deux facteurs qui avaient provoqué des mois de regain de tensions entre les deux pays, Pyongyang menaçant notamment Séoul et Washington de frappes nucléaires.

La tension est depuis retombée mais la méfiance et l'hostilité restent les traits dominants des relations sur la péninsule.

Séoul et Pyongyang ont chacun assuré souhaiter une amélioration des relations de part et d'autre de la frontière, tout en accusant l'autre partie de manquer de conviction.

Les Etats-Unis, alliés de Séoul, maintiennent une importante forcée armée sur le territoire sud-coréen depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953). Actuellement, 28.500 soldats américains sont basés au Sud.

ckp-gh/fmp/mpd