NOUVELLES
15/01/2014 07:10 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Cinq candidats pour vendre à la Pologne des systèmes de défense antiaérienne

La Pologne a choisi cinq candidats pour négocier avec eux l'achat de systèmes de défense antiaérienne dont elle veut équiper son armée, a indiqué mercredi le ministre polonais de la Défense, Tomasz Siemoniak.

Le français Thales, le consortium germano-italo-américain MEADS, l'américain Raytheon, le gouvernement d'Israël et le français MBDA associé à la holding polonaise d'armements PHO, "ont été choisis parmi les fournisseurs potentiels pour poursuivre les négociations", a précisé le ministre à la presse.

"Nous souhaitons obtenir à travers cet investissement un renforcement de notre potentiel défensif, mais aussi créer des emplois et apporter un gain à la recherche" en Pologne, a-t-il dit.

La Pologne est engagée dans un vaste programme de modernisation de ses forces armées. Elle entend dépenser à cette fin 140 milliards de zlotys (33,3 milliards d'euros) au cours des prochaines années.

Contrairement aux autres pays européens, la Pologne, membre de l'Otan depuis 1999, n'a rien sacrifié de son budget Défense à la crise. En vertu d'une loi de 2001, ce budget reste fixé à 1,95% du PIB. Cette année, il s'élève à 32 milliards de zlotys (7,7 milliards d'euros), dont plus du quart est consacré à la modernisation.

mrm/ea/ros