Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Venezuela : un ministre agressé, son portable dérobé

Le vice-ministre vénézuélien du Commerce extérieur a été agressé et s'est fait voler son téléphone portable, aux abords d'un restaurant de Caracas, dans un pays miné par une criminalité record, a indiqué mardi la police locale.

William Cañas a été agressé dimanche alors qu'il passait un coup de fil à l'extérieur d'un restaurant dans l'est de la capitale, où se trouvent les quartiers aisés, a raconté à la presse le directeur de la police du quartier de Chacao, Einner Gulianni.

Selon le policier, M. Cañas a été "abordé par des hommes qui circulaient dans un véhicule" alors qu'il était "sorti un moment pour passer un appel téléphonique".

"A cet instant, il se trouvait sans son escorte et ils lui ont volé son portable", a poursuivi M. Gulianni.

Le pays, où se multiplient les agressions à mains armées, pour une voiture, un téléphone ou des bijoux, a été le théâtre la semaine dernière du meurtre d'une actrice de télévision et ancienne miss qui a choqué la population et replacé le thème de l'insécurité au coeur de l'actualité.

Considéré comme le pays le dangereux d'Amérique du Sud, le Venezuela enregistre un taux d'homicides annuel compris entre 39 et 79 pour 100.000 habitants, selon les chiffres du gouvernement ou des ONG.

val/spc/hdz/mr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.