NOUVELLES
14/01/2014 03:56 EST | Actualisé 16/03/2014 05:12 EDT

USA: Israël prêt à acheter six avions militaires hybrides

Le Pentagone a notifié le Congrès américain du projet de vente à Israël de six V-22 Osprey, des appareils de transport mi-avion mi-hélicoptère, pour 1,13 milliard de dollars, a annoncé mardi l'agence chargée des ventes d'armes à l'étranger.

Le Congrès, notifié lundi, dispose de 15 jours pour soulever d'éventuelles objections, faute de quoi le contrat sera conclu.

Ce projet de contrat, ainsi que d'autres portant notamment sur des missiles antiradars et des avions ravitailleurs, avait été dévoilé par le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel en avril 2013, à l'occasion d'une visite en Israël. Selon lui, il s'agissait d'envoyer "un signal très clair" à l'Iran afin de l'empêcher de se doter de l'arme nucléaire.

Outre les appareils Osprey, le contrat notifié au Congrès porte également sur 16 moteurs, des systèmes d'alerte radar et de contre-mesures, destinés à équiper les V-22 et des pièces de remplacement, détaille dans un communiqué l'agence de coopération de défense et de sécurité (DSCA), chargée des ventes d'armes à l'étranger.

Il s'agit de la première vente à l'export de l'Osprey, un appareil capable de décoller à la verticale comme un hélicoptère, puis de basculer ses pales d'hélices à la verticale pour avancer à la vitesse d'un avion. Capable de transporter 24 hommes, il est utilisé par le corps des Marines et l'US Air Force.

Cette vente doit permettre "d'améliorer les moyens de l'armée israélienne en matière de recherche et sauvetage et d'opérations spéciales", justifie la DSCA, selon qui il est "vital pour l'intérêt national des Etats-Unis d'aider Israël à maintenir et à développer un capacité d'autodéfense forte et réactive".

Les Etats-Unis se sont engagés à maintenir l'"avantage qualitatif" de l'Etat hébreu dans leurs ventes d'armes au Moyen Orient. Ils fournissent en outre une importante aide militaire à Israël, qui s'établit chaque année à 3,1 milliards de dollars, soit environ 20% du budget israélien de la Défense, selon le Service de recherche du Congrès.

Cette notification de projet de contrat intervient alors que les relations américano-israéliennes se sont tendues ces derniers mois, avec la médiation du chef de la diplomatie américaine John Kerry pour des négociations de paix avec les Palestiniens et la signature en novembre à Genève d'un accord intérimaire avec l'Iran sur son programme nucléaire controversé.

mra-ddl/are