Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un responsable du distributeur de téléphonie russe Euroset quitte son poste après des propos homophobes

Un acteur et ancien prêtre russe qui a récemment appelé à pénaliser l'homosexualité a annoncé mardi avoir quitté sous la pression son poste de directeur artistique au sein du premier distributeur russe de téléphones portables, Euroset.

Ivan Okhlobystine avait publié la semaine dernière sur sa page Twitter une lettre ouverte au président russe Vladimir Poutine, l'appelant à réintroduire la pénalisation de l'homosexualité et à organiser un référendum sur ce sujet, une initiative ensuite soutenue par l'Eglise orthodoxe russe.

Il avait auparavant fait scandale en suggérant en public, selon un média russe, de mettre les homosexuels "au four".

"Compte tenu des menaces incessantes, des provocations et des offenses de la part des sodomites à l'encontre de mes amis, de mes partenaires et de leurs familles, j'ai quand même obtenu de pouvoir démissionner du poste de directeur créatif chez Euroset", a écrit M. Okhlobystine sur Twitter.

"Les gens qui me sont proches ne doivent pas souffrir de mes prises de position, que je ne renierai jamais. Soddome et Gomorrhe doivent être détruits !", ajoute-t-il.

Plusieurs associations défendant les droits des LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et trans) avaient vivement réagi aux propos de M. Okhlobystine et appelé dans une pétition le groupe Apple à rompre son contrat avec Euroset.

L'homosexualité a été considérée en Russie jusqu'en 1993 comme un crime passible de huit ans de prison, et comme une maladie mentale jusqu'en 1999.

Selon les sondages, la population russe reste massivement hostile aux homosexuels.

Une loi adoptée l'an dernier sanctionne d'amendes et de peines de prison la "propagande" homosexuelle devant mineurs, un texte dénoncé par les défenseurs des droits de l'homme et les militants homosexuels et qui a suscité des appels au boycott des prochains jeux Olympiques d'hiver, qui doivent se dérouler à Sotchi en février.

edy/gmo/bds

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.