Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Premières décapitations de l'année en Arabie saoudite

Deux Pakistanais condamnés à mort pour trafic de drogue ont été décapités mardi en Arabie saoudite, les premières exécutions de l'année, a annoncé le ministère de l'Intérieur à Ryad.

Abrar Hussein Nizar Hussein avait été condamné pour avoir tenté d'introduire de l'héroïne dans le pays. Il a été exécuté à Jeddah, sur la côte ouest du royaume, a précisé le ministère dans un communiqué publié par l'agence officielle SPA.

Zahid Khan Barakat, condamné pour la même raison, a été décapité à Qatif, dans l'est de l'Arabie saoudite, selon la même source.

Le 31 décembre, un Pakistanais condamné pour trafic de drogue avait été le dernier et le 78e condamné à mort exécuté en Arabie en 2013, selon un décompte de l'AFP.

En 2012, 79 personnes avaient été exécutées selon Amnesty International, faisant de l'Arabie saoudite l'un des rares pays au monde à exécuter autant de condamnés à mort.

Le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale dans le royaume, qui applique de manière stricte la charia (loi islamique).

aa/mh/cco

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.