NOUVELLES
14/01/2014 03:07 EST | Actualisé 16/03/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis restituent trois sculptures centenaires à l'Inde

Les autorités américaines ont restitué mardi à l'Inde trois sculptures centenaires tombées dans les mains de trafiquants internationaux, après un mois de tensions liées à l'interpellation d'une diplomate indienne à New York.

Le consul général indien à New York, Dnyaneshwar Mulay, a refusé d'établir le moindre lien entre ces deux affaires. Il a exprimé sa "profonde gratitude" envers les autorités américaines pour cette restitution, occasion pour lui de souligner les "relations fortes" entre les deux pays.

Un responsable du département américain de la Sécurité intérieure, James Dikins, a aussi remercié l'Inde pour son "excellente coopération", avant la signature d'un document officialisant la restitution, lors d'une conférence de presse.

M. Mulay a affirmé que cette restitution n'avait aucun lien avec les tensions récentes liées à l'interpellation et l'inculpation de Devyani Khobragade, 39 ans, consule générale adjointe d'Inde à New York. Accusée d'avoir menti pour obtenir un visa pour une employée indienne, qu'elle aurait ensuite sous-payée et exploitée, Mme Khobragade est rentrée en Inde la semaine dernière.

"Ce sont deux événements indépendants", a affirmé le consul général.

Les trois sculptures, datant du 11e ou 12e siècle, et d'une valeur totale de plus d'1,5 million de dollars, avaient été saisies en 2010 et 2011. Deux d'entre elles provenaient d'un temple de la ville d'Atru au Rajasthan (nord-ouest): "Vichnou et Lakshmi", sculpture de grès d'environ 160 kilos, figurait en 6e place sur la liste des oeuvres d'art les plus recherchées établie par Interpol. Elle avait été saisie en avril 2010 alors qu'elle quittait New York pour Londres.

Une autre sculpture de grès de la même époque, "Vichnou et Parvati", qui pèse plus de 270 kilos, avait été saisie en juillet 2010, alors qu'elle avait été envoyée de New York à Bâle (Suisse).

La troisième sculpture représentait une divinité mâle très populaire, un Bodhisattva, volée selon les enquêteurs dans l'Etat du Bihar ou du Bengale occidental (nord-est), et saisie alors qu'elle arrivait à l'aéroport new-yorkais de Newark le 7 juillet 2011.

Depuis 2007, plus de 7.150 objets anciens ont été restitués par les Etats-Unis à 26 pays, dont des peintures et manuscrits, selon les services américains des douanes.

Avant les trois sculptures de mardi, la plus récente restitution d'une antiquité à l'Inde datait de 2006.

bd/are