Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La croissance démographique française a continué de ralentir en 2013

La population de la France a augmenté en 2013 pour atteindre 66 millions d'habitants, mais la croissance démographique a été la plus basse depuis l'an 2000, a annoncé mardi l'Institut national de la statistique (Insee).

"La croissance démographique française reste supérieure à la moyenne de l'Union européenne, mais c'est la plus basse depuis l'an 2000", a commenté Pascale Breuil, chef de l'unité des études démographiques et sociales de l'Insee.

Au 1er janvier 2014, 66 millions d'habitants vivaient en France métropolitaine et dans les départements d'outre-mer, 280.000 de plus qu'un an auparavant (+0,4%), a précisé l'Insee.

Précisément, 63,9 millions de personnes vivaient en France métropolitaine et 2,1 millions dans les cinq départements d'outre-mer (dont 0,2 million à Mayotte, devenu département en 2011).

"On est sur une tendance de ralentissement due principalement à une légère baisse du nombre d'enfants par femme en 2013, et à une tendance d'augmentation du nombre de décès, malgré les progrès d'espérance de vie", a-t-elle ajouté.

Il y a un an déjà, la croissance de la population avait marqué le pas.

En 2013, le taux de fécondité (hors Mayotte) a reculé à 1,99 enfant par femme contre 2,01 en 2012 et 2,03 en 2010, année où le nombre de naissances avait atteint un pic. L'âge moyen à l'accouchement est resté à 30,1 ans.

Après avoir marqué le pas en 2012, l'espérance de vie a augmenté à 85 ans pour les femmes et 78,7 ans pour les hommes.

paj/ial/all

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.