NOUVELLES
14/01/2014 02:15 EST | Actualisé 16/03/2014 05:12 EDT

Hollande: 700 Français et étrangers partis de France faire le jihad en Syrie

Sept cents jeunes Français et jeunes étrangers sont partis de France pour faire le jihad en Syrie, a affirmé le président François Hollande mardi, qualifiant de phénomène d'"inquiétant".

"Un certain nombre de jeunes Français et de jeunes étrangers en situation régulière en France (...) vont en Syrie combattre: 700 sont recensés. C'est beaucoup. Certains sont morts", a déclaré le président, rappelant le témoignage d'une "mère qui a perdu deux de ses enfants" pour cette raison.

"Nous devons aussi les (ces jeunes, ndlr) mettre en garde et lutter contre un certain nombre de réseaux et de foyers qui entretiennent le terrorisme", a-t-il dit, lors de sa conférence de presse semestrielle.

Le président a promis la fermeté. "Ceux qui seront indulgents vis-à-vis de ces phénomènes, voire même protecteurs, auront à en payer le prix", a-t-il lancé.

Lors de l'audience solennelle de rentrée du tribunal de Paris, le procureur de la République François Molins avait mis en garde mardi contre "le renouvellement de filières et l'attrait pour la Syrie et dans une moindre mesure pour le Mali".

"Ce sont ainsi plus de 400 personnes qui sont soit prêtes à partir, soit présentes en Syrie, soit revenues sur le territoire français, ce qui fait peser une double menace qui nécessite une vigilance constante de la part des services spécialisés", a-t-il prévenu, évoquant un nombre en-deçà des 700 mentionnées par le chef de l'Etat.

La semaine dernière, un bon connaisseur du dossier évoquait le chiffre de 500.

La mort d'une vingtaine de personnes parties de France combattre en Syrie a été confirmée. Les parents d'un jeune jihadiste français qui était allé affronter les troupes de Bachar al-Assad ont ainsi annoncé la semaine dernière qu'elles avaient appris son décès dans une opération kamikaze, quelques mois après celui de son demi-frère.

sla-tma-fff/caz/pad/thm/via