POLITIQUE
14/01/2014 04:02 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Gouvernement fédéral : 2,5 millions $ en pub pour des programmes inexistants

canadian flag
shutterstock
canadian flag

Le gouvernement fédéral a dépensé environ 2,5 millions de dollars en publicité sur Internet et à la télévision pour promouvoir des programmes de formation qui n'existent toujours pas.

Les publicités du Plan d'action économique du Canada, qui ne sont plus diffusées depuis juillet dernier, affirmaient que des subventions de 15 000 $ seraient disponibles dans le cadre de programmes de formation de la main-d'œuvre.

Or, ces programmes n'ont jamais été lancés. Leur mise en place nécessite en effet l'accord des provinces, et celles-ci ont jusqu'à ce jour refusé de donner leur approbation.

Selon les chiffres obtenus par CBC/Radio-Canada, les publicités en ligne et à la télévision ont coûté à Emploi et Développement Social Canada entre 2,5 et 2,6 millions de dollars. Des publicités à la radio ont également été diffusées, mais leur coût n'est pas compris dans la somme de 2,5 millions parce qu'elles ont été financées par le ministère des Finances, et non par Emploi et Développement social Canada.

La somme de 2,5 millions de dollars provient d'une enveloppe de 11 millions mise de côté l'année dernière pour le compte d'Emploi et Développement social Canada afin de promouvoir le gouvernement fédéral en tant de créateur d'emplois, a également appris CBC/Radio-Canada.

Une publicité trompeuse... mais efficace

Avant le lancement de la campagne de promotion, une étude de marché d'une valeur de 70 000 $ a été commandée à la firme Environics Research Group.

Cette firme a testé la version finale des publicités auprès de participants à des groupes de discussion. Après l'analyse de leur impression, la firme a conclu que les participants avaient une impression très positive du gouvernement après le visionnement de la publicité.

Un sondage réalisé après la campagne publicitaire par le gouvernement a quant à lui révélé que seuls 2 % des 292 personnes sondées étaient au courant que les programmes de formation n'étaient toujours pas lancés. Ce sondage a aussi mis en évidence que seulement 18 % des gens avaient conscience que les publicités avaient été financées avec des fonds publics.

Mais la campagne a aussi été critiquée. Après avoir reçu plusieurs plaintes, les Normes canadiennes de la publicité - un organisme d'autorégulation de l'industrie publicitaire - a jugé que la réclame des conservateurs était effectivement trompeuse, parce qu'elle omettait de transmettre des informations importantes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Budget fédéral 2013