NOUVELLES
14/01/2014 09:42 EST | Actualisé 16/03/2014 05:12 EDT

Des attentats et des fusillades font au moins 19 morts dans la région de Bagdad

BAGDAD - Des attentats à la bombe et des fusillades ont fait au moins 19 morts mardi dans la région de Bagdad, ont annoncé les autorités irakiennes.

Des hommes armés circulant à bord d'un véhicule ont abattu un juge, en plus de tuer son chauffeur, a indiqué la police.

Une bombe attachée à un minibus a explosé en après-midi dans le quartier chiite de Sadr, à Bagdad, faisant trois morts et huit blessés, d'après les autorités.

Dans le nord de la capitale, une bombe placée en bordure d'une route a explosé au passage d'une patrouille de la police, tuant un civil et en blessant six autres.

Plus tard dans la journée, des hommes armés à bord d'un véhicule ont mitraillé un poste de contrôle militaire dans la banlieue d'Abou Ghraïb, à l'ouest de Bagdad, tuant deux soldats et en blessant deux autres, ont indiqué la police et des responsables médicaux.

En soirée, l'explosion d'un véhicule piégé dans une rue commerciale du quartier Ghazaliyah, à Bagdad, a tué six personnes et fait 16 blessés. Dans le même quartier, un deuxième attentat à la voiture piégée a fait deux morts et six blessés, tandis que dans une banlieue du nord-est de la ville, trois personnes ont été tuées et sept autres blessées par un autre véhicule piégé.

Les différents bilans ont été communiqués par des responsables médicaux et policiers, qui ont tous réclamé l'anonymat parce qu'ils n'étaient pas autorisés à parler aux journalistes.

Les violences se sont récemment multipliées en Irak, alors que les forces de sécurité et des tribus sunnites de la province d'Anbar luttent contre les combattants d'Al-Qaïda pour le contrôle de deux villes de la région. Au moins 233 personnes ont perdu la vie dans les violences à travers le pays depuis le début du mois, selon un décompte de l'Associated Press.