Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Coupe du monde - Rearick n'est pas inquiet pour Ligety

Sasha Rearick, entraîneur en chef de l'équipe américaine de ski alpin, ne se fait pas de "souci" pour Ted Ligety, le roi du slalom géant en nette baisse de résultats ces dernières semaines.

"D'un point de vue technique, je n'ai aucun souci. Il est toujours au top. C'est un super skieur, et il va continuer à travailler comme il travaille toujours", a expliqué mardi à l'AFP le responsable.

L'entraîneur en chef admet néanmoins que la succession des sorties de pistes, à Val d'Isère (en géant), Val Gardena (super-G) et à Adelboden (géant et slalom) ont entamé la confiance du crack de Park City (Utah).

Ainsi, lors des trois derniers slaloms géants, Ligety (29 ans) n'a récolté qu'un podium (3e à Alta Badia), alors qu'il avait précédemment écrasé la concurrence dans la discipline, avec huit victoires et deux podiums en dix épreuves de Coupe du monde.

"On a beaucoup travaillé le géant en octobre et novembre. Depuis Val d'Isère (mi-décembre), on ne s'est pas beaucoup entraîné dans la discipline, parce qu'il y a des descentes, des super-combinés et tu es obligé de t'éparpiller", a ajouté M. Rearick.

A commencer par cette semaine à Wengen, en Suisse, Ligety va se mettre plus souvent en mode vitesse et slalom. Il n'aura plus que le géant de Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), au programme le 2 février, pour retrouver l'assurance dans sa spécialité de prédilection avant les JO de Sotchi (7 au 23 février)

La saison dernière, Ligety avait réussi l'exploit de conquérir trois titres mondiaux à Schladming (Autriche). Outre l'or du géant, qu'il avait conservé de l'édition 2011 à Garmisch, le +kid+ avait également remporté la médaille la plus prisée en super-G et en super-combiné.

asc/jcp

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.