NOUVELLES
14/01/2014 06:53 EST | Actualisé 16/03/2014 05:12 EDT

Centrafrique: un des principaux hôpitaux de Bangui a rouvert ses portes

Un des principaux établissements de santé à Bangui, l'hôpital de l'Amitié dont le personnel avait fui au plus fort des violences début décembre, a rouvert, a annoncé mardi l'ONG Save the Children.

Plus de 500 patients ont pu être pris en charge depuis le début de la semaine, l'hôpital étant désormais gardé par des soldats burundais de la force africaine Misca, affirme l'ONG dans un communiqué.

"L'hôpital se situe dans une zone très peuplée de la ville, où beaucoup de gens ont été déplacés. Les besoins de santé sont énormes ici", a déclaré le directeur de l'hôpital, Abdulkarim Zakaria, cité dans le document.

La réouverture de l'établissement va permettre de soigner "les gens qui ont vraiment besoin de notre aide, des jeunes enfants atteints de paludisme aux mères qui nécessitent des césariennes d'urgence", a affirmé le directeur de Save the Children pour la Centrafrique, Robert Lankenau.

Près de 150 médecins, infirmères et membres du personnel, soit 45% des effectifs de l'hôpital, ont repris le travail, poursuit le communiqué.

"Les salaires impayés et le manque de médicaments demeurent des obstacles majeurs", a toutefois déploré M. Lankenau.

Depuis le 5 décembre, date du début de l'opération française en Centrafrique, les massacres intercommunautaires ont fait près d'un millier de morts dans le pays.

Pendant des semaines, les violences ont empêché les humanitaires et les personnels médicaux de travailler, les hôpitaux étant parfois pris pour cible par les milices armées.

cl/sba