Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Blanchiment: la Suède ferme une banque pour contrôles insuffisants

Le régulateur financier de la Suède a annoncé mardi le retrait de l'agrément d'une institution financière dont il estimait insuffisants les contrôles contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

La décision concerne Exchange Finans, surtout connu dans le pays pour ses comptoirs de change, mais qui offre aussi des prêts à la consommation et des comptes-épargne rémunérés.

Exchange Finans "a eu des manquements graves dans sa direction et son contrôle interne, et n'a pas en particulier été à même d'empêcher que ses services ne soient utilisés aux fins de blanchiment et de financement du terrorisme", a expliqué l'Inspection du secteur financier dans un communiqué.

Le régulateur a demandé à l'entreprise de mettre fin à ses activités d'ici au 1er avril. D'après son rapport annuel, elle employait fin 2012 près de 150 personnes, et avait des actifs de 529 millions de couronnes (62 millions d'euros).

Exchange Finans a indiqué dans un communiqué qu'il ferait appel de la décision.

L'Inspection du secteur financier suédoise a également retiré son agrément à Festival International, une maison de courtage. Outre le problème des contrôles internes, elle a été sanctionnée principalement pour avoir offert des produits pour lesquels elle n'avait pas d'habilitation.

hh/amp/jh

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.