NOUVELLES
13/01/2014 04:24 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Virginie occidentale: la crise de l'eau potable contaminée tire à sa fin

CHARLESTON, États-Unis - Les autorités de Virginie-Occidentale ont partiellement levé, lundi, l'interdit de consommation et d'utilisation qui prive quelque 300 000 personnes d'eau potable depuis plusieurs jours.

Des questions persistent quant à savoir à comment la la fuite s'est produite et si la compagnie Freedom Industries a trop tardé avant d'informer les autorités.

Des tests menés pendant la fin de semaine démontrent que la concentration du produit chimique a chuté sous le seuil considéré toxique, mais d'autres analyses se poursuivaient lundi.

Entre 6000 et 10 000 résidants ont reçu le feu vert de recommencer à utiliser l'eau du robinet, lundi, mais il pourrait falloir encore plusieurs jours avant que tout le système soit sécuritaire, a dit le président de West Virginia American Water, Jeff McIntyre.

Les responsables avaient demandé aux résidants de neuf comtés de la région de Charleston, la capitale, de ne pas boire l'eau du robinet ni de l'utiliser pour se laver, faire la vaisselle ou la lessive. La chasse d'eau des toilettes était toutefois permise. Des résidants ont dû quitter la région pour prendre une douche ou trouver un restaurant ouvert. Des centres ont été mis sur pied pour distribuer de l'eau embouteillée.

Ces consignes, qui s'appliquaient à 300 000 personnes, surviennent après que 28 400 litres d'un agent moussant utilisé dans la transformation du charbon aient fui d'une usine de Charleston et atteint la rivière Elk. La raison de l'incident n'est pas encore précisément connue.

Une dizaine de personnes se sont rendues à l'hôpital après avoir souffert de nausées et de vomissements, mais aucune ne se trouvait dans un état jugé grave.