NOUVELLES
13/01/2014 10:40 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Virginie occidentale : l'eau potable contaminée depuis 5 jours

Aux États-Unis, quelques centaines de milliers de personnes demeurent privées d'eau courante en Virginie occidentale, ce lundi, pour une cinquième journée, en raison d'un déversement chimique.

Les responsables indiquent toutefois que la situation s'améliore et que l'interdit de consommation et d'utilisation devrait être levé bientôt.

Des questions persistaient toujours, lundi, quant à savoir à quel moment la fuite s'est produite et si la compagnie Freedom Industries a trop tardé avant d'informer les autorités.

Des tests menés pendant la fin de semaine démontrent que la concentration du produit chimique a chuté sous le seuil considéré toxique, mais d'autres analyses doivent être effectuées lundi.

Le président de West Virginia American Water, Jeff McIntyre, a expliqué que l'interdit sera levé progressivement, en commençant par le centre-ville de Charleston, si ces tests démontrent que l'eau est de nouveau sécuritaire.

« On voit la lumière au bout du tunnel », a déclaré aux journalistes le gouverneur de la Virginie occidentale, Earl Ray Tomblin.

Les responsables ont demandé aux résidents de neuf comtés de la région de Charleston, la capitale, de ne pas boire l'eau du robinet ni de l'utiliser pour se laver, faire la vaisselle ou la lessive. La chasse d'eau des toilettes est toutefois permise.

Des résidents ont dû quitter la région pour prendre une douche ou trouver un restaurant ouvert. Des centres ont été mis sur pied pour distribuer de l'eau embouteillée.

Ces consignes, qui s'appliquent à 300 000 personnes, surviennent après que 28 400 litres d'un agent moussant utilisé dans la transformation du charbon aient fui d'une usine de Charleston et atteint la rivière Elk. La raison de l'incident n'est pas encore précisément connue.

Une dizaine de personnes se sont rendues à l'hôpital après avoir souffert de nausées et de vomissements, mais aucune ne se trouvait dans un état jugé grave.