NOUVELLES
13/01/2014 04:06 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Thaïlande: Washington appelle au dialogue, salue la "retenue" des autorités

Les Etats-Unis ont appelé lundi leur vieil allié thaïlandais à trouver une solution pacifique à la crise politique actuelle et salué la "retenue" dont ont fait preuve jusqu'à présent les autorités du pays face aux importantes manifestations.

Washington "presse toutes les parties de ne pas recourir à la violence, de faire preuve de retenue et de respecter l'Etat de droit", a déclaré lors d'un point de presse la porte-parole adjointe du département d'Etat Marie Harf.

"Je dois souligner à cet égard que nous applaudissons la retenue qu'a montrée jusqu'à présent le gouvernement", a-t-elle ajouté.

Une foule de manifestants thaïlandais a partiellement paralysé Bangkok lundi, occupant plusieurs intersections clé de la capitale, dans une énième tentative de faire tomber la Première ministre Yingluck Shinawatra.

Mme Harf a précisé que les responsables américains travaillaient actuellement avec "toute une série" d'acteurs dans cette crise "afin d'encourager le dialogue et une transition démocratique pacifique".

L'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra, renversé par un coup d'Etat en 2006, continue malgré son exil de cristalliser la haine des manifestants, qui l'accusent de gouverner à travers sa soeur.

Pour l'heure, les partisans du gouvernement, dits "chemises rouges", ne sont pas descendus dans la rue à Bangkok, afin d'éviter les violences auxquelles leurs opposants les plus radicaux aspirent. Mais ils ont manifesté dans leurs fiefs du nord et du nord-est.

Depuis le début de la crise il y a plus de deux mois, huit personnes ont été tuées, la plupart dans des circonstances troubles.

La Thaïlande est le plus vieil allié des Etats-Unis en Asie, Washington ayant signé dès 1833 un traité avec le royaume alors appelé Siam.

sct/sam/gde