NOUVELLES
13/01/2014 02:22 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Syrie: situation humanitaire "catastrophique" selon le CICR

La situation en Syrie est "catastrophique", a prévenu lundi le président du Comité international de la Croix Rouge (CICR), Peter Maurer, exhortant les autorités à laisser passer l'aide humanitaire.

Parallèlement, le fonds de l'ONU pour l'enfance (Unicef) et l'organisation mondiale de la santé (OMS) ont condamné l'arrêt d'une campagne de vaccination d'enfants contre la polio dans la province de Raqa (nord), théâtre de violents affrontements.

"Je suis profondément inquiet par le fait que la majorité de la population est directement ou indirectement affectée par la spirale de la violence", a indiqué M. Maurer dans un communiqué à l'issue d'une visite de trois jours en Syrie.

Les réserves de nourriture et de médicaments sont épuisées, en particulier dans les régions assiégées par les forces du régime, a-t-il ajouté, en expliquant avoir pressé les responsable syriens d'autoriser d'urgence un large accès à l'aide humanitaire.

Des responsables ont promis "de laisser passer plus d'aide", mais "avec la recrudescence des violences et l'augmentation des besoins, notamment dans les secteurs assiégés, des actions doivent suivre" pour permettre l'accès au terrain, a-t-il fait valoir.

Parmi les zones les plus touchées figure le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk à Damas, assiégé depuis près d'un an par l'armée syrienne et où le manque de soin et de nourriture a fait au moins 41 morts en trois mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

En outre, l'Unicef et l'OMS ont déploré lundi que campagne de vaccination contre la polio ait cessé dans la province de Raqa (nord), théâtre de violents combats entre les combattants rebelles et des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

La polio représente "un risque sérieux pour les enfants en Syrie et dans la région car elle peut provoquer un handicap permanent", ont plaidé les deux agences, qui ont entamé en décembre cette campagne après la découverte de 17 cas en Syrie.

Des mouvements rebelles en majorité islamistes ont lancé il y a 10 jours une vaste offensive contre l'EIIL, accusé d'exactions et de velléités hégémoniques. Ces affrontements dans tout le nord de la Syrie ont fait près de 700 morts, selon l'OSDH.

sah/hj/fcc