NOUVELLES
13/01/2014 05:19 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Perspectives économiques : prudence dans la région de Québec

Les dirigeants d'entreprises de Québec et de Lévis font preuve d'un optimisme prudent relativement aux perspectives économiques de la région en 2014.

Un sondage réalisé auprès de 280 entrepreneurs pour le compte de Québec International, de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec et de la Chambre de commerce de Lévis indique que le degré de confiance est en baisse par rapport aux deux dernières années. Toutefois, il demeure plus élevé qu'ailleurs au Québec, au Canada et aux États-Unis.

La situation permet à 61  % des dirigeants d'entreprise d'embaucher de nouveaux employés. Ce taux est légèrement plus bas que lors du sondage de 2013, souligne Line Lagacée, vice-présidente de Québec international.

« Les principaux indicateurs économiques démontrent que de la région est toujours dans une perspective de croissance, mais que celle-ci sera un peu moins soutenue que par le passé », affirme-t-elle.

Optel Vision de Québec, un leader mondial dans la fabrication de systèmes de contrôle de qualité, fait partie du groupe d'employeurs qui pensent augmenter leur nombre d'employés. Le vice-président, Jean-François Lafortune, souligne que son entreprise connaît une expansion sur les marchés internationaux.

« Nous en avons embauché 40 l'an passé et nous prévoyons en embaucher une soixantaine cette année. Donc, on voit que c'est une croissance quand même importante », affirme-t-il.

Ce sondage révèle que la principale source d'inquiétude des répondants est la gestion des finances publiques, croit le président de la Chambre de commerce de Québec, Alain Kirouac.

« La dette du Québec a augmenté, donc la préoccupation des entreprises du territoire de Québec est là et demeure évidemment la conjoncture, j'oserais dire, politique, et les annonces qu'on a entendues dans la dernière année », dit-il.

De façon générale les gens d'affaires comptent malgré tout investir dans leurs entreprises cette année autant qu'en 2013.