NOUVELLES
13/01/2014 04:07 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Pas de solution rapide pour remplacer les vieux wagons DOT-111

Avant de voir les vieux wagons-citernes DOT-111 disparaître des rails, il faudra attendre encore quelques années.

Au forum sur la sécurité des chemins de fer, lundi à Ottawa, l'industrie ferroviaire a assuré qu'elle souhaitait se débarrasser de ces wagons qui ont récemment été impliqués dans des accidents, mais elle prévient que cela sera fait graduellement.

Selon les participants au forum, il n'existe pas de solution rapide pour régler ce problème vieux de plusieurs décennies.

Sur 335 000 wagons-citernes en Amérique du Nord, 228 000 sont de type DOT-111. Seulement 14 000 d'entre eux répondent aux nouvelles normes.

Pour modifier ou remplacer le reste du parc, il faudra une dizaine d'années, estime l'industrie. Et il faudra aussi beaucoup d'argent, soit 1 milliard de dollars.

Lac-Mégantic et Plaster Rock en tête

La semaine dernière, un déraillement suivi d'un incendie impliquant un train du CN dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick a relancé les appels en faveur d'une sécurité accrue dans le transport de pétrole sur rails, en croissance exponentielle. Ces préoccupations avaient déjà bondi à l'avant-plan médiatique après la tragédie de Lac-Mégantic, en juillet dernier.

Au cours de la fin de semaine, la ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, a promis que le gouvernement canadien officialiserait la norme pour la fabrication de nouveaux wagons plus sécuritaires, volontairement adoptée par l'industrie ferroviaire en octobre 2011. Mais les gouvernements du Canada et des États-Unis se montrent peu enthousiastes à l'idée de s'attaquer à la flotte des plus vieux wagons DOT-111, notamment en raison des coûts et des problèmes logistiques d'une mise à niveau générale.

Selon Malcolm Cairns, ex-président du Groupe de recherche sur les transports au Canada, une intervention gouvernementale sera nécessaire pour forcer l'industrie de la location de wagons (qui possède environ 75 % de tous les wagons-citernes utilisés en Amérique du Nord) à assumer la facture pour la mise à niveau des wagons plus âgés.

En attendant que les wagons soient tous remplacés, à titre de demi-mesure, plusieurs proposent que les wagons soient plus souvent inspectés et peut-être aussi de limiter leur vitesse dans certains secteurs.