NOUVELLES
13/01/2014 06:56 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

L'hôpital général juif fortement opposé à la charte des valeurs

L'Hôpital général juif de Montréal se prononce contre la charte des valeurs. Dans son mémoire déposé à la commission parlementaire chargée d'étudier le projet de charte des valeurs du gouvernement Marois, l'établissement de santé affirme que l'interdiction de porter des signes religieux est un manque de respect envers son personnel.

Le directeur de l'Hôpital est catégorique. Son établissement est fermement opposé au projet de charte des valeurs tel qu'il est proposé. Il irait même jusqu'à le contester devant les tribunaux.

« L'Hôpital s'oppose au projet de la loi 60 et si c'est nécessaire on choisirait avec les autres de le contester », a déclaré M. Lawrence Rosenberg

L'Hôpital Juif s'associerait à d'autres institutions qui se sont prononcées contre la charte tel le Centre hospitalier de l'Université McGill.

Situé dans le quartier multiethnique de Côte-des-Neiges, l'Hôpital général Juif compte des employés de plusieurs nationalités différentes.

Pour le directeur, c'est l'interdiction de porter des signes religieux qui est inacceptable.

« C'est la question de la neutralité de l'État. C'est une question de respect pour les personnes qui travaillent ici et de respect pour nos patients », dit M. Rosenberg.

L'automne dernier, l'Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux avait demandé au gouvernement d'exempter les établissements de santé de l'interdiction du port de signes religieux pour les employés du réseau.

Plus de 200 mémoires ont été remis à la Commission des institutions avant la date limite du 20 décembre.

L'Hopital Juif n'a pas l'intention de présenter verbalement son mémoire.

D'après le reportage de Francine Plourde