NOUVELLES
13/01/2014 02:09 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Le gouverneur du New Jersey au centre d'une nouvelle controverse

Le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, étoile montante du Parti républicain, est éclaboussé par une nouvelle affaire, touchant à la gestion de l'aide fédérale débloquée après le passage de la violente tempête Sandy.

La justice enquête sur l'affectation d'une partie de ces fonds à une campagne publicitaire en faveur du tourisme dans le New Jersey, campagne qui a mis personnellement en scène Chris Christie en pleine année électorale, a déclaré lundi un élu du Congrès.

Déjà éclaboussé par l'affaire des embouteillages géants sur le pont George Washington, axe clé reliant le New Jersey à la ville de New York, Chris Christie fait maintenant l'objet d'un audit de l'inspecteur général du département américain du Logement et du Développement urbain, a expliqué le représentant démocrate du New Jersey, Frank Pallone.

Le 29 octobre 2012, la violente tempête Sandy avait frappé New York, le New Jersey et d'autres secteurs de la côte est. Cette tempête historique avait fait 159 morts, endommagé ou détruit plus de 650 000 habitations, dont bon nombre situées dans la circonscription de Frank Pallone.

L'inspecteur général s'intéresse tout particulièrement au message publicitaire télévisé dans lequel apparaissaient Christie et sa famille, message qui a coûté deux millions de dollars de plus que ce que proposait une société de production concurrente.

Le message publicitaire télévisé qui avait été retenu, parlant d'un New Jersey « plus fort que la tempête », a été diffusé au printemps dernier, alors que Chris Christie allait entrer en campagne pour un second mandat de gouverneur.

« Si le gouverneur Christie avait choisi la société de production la moins chère, 2,2 millions de dollars d'aide fédérale allouée après Sandy auraient pu être affectés ailleurs [...] », a estimé Frank Pallone.